Tous derrière notre équipe

Editorial Written by  vendredi, 23 novembre 2007 21:35 font size decrease font size increase font size
Rate this item
(0 votes)

Attention, fragile. (Par OBAN)

 

Premier grand rendez-vous ce samedi au Stade Maurice Boyau. « Grand rendez-vous? » me rétorquerez vous, « Mais Toulouse, Paris, Biarritz, Clermont, Perpignan, ce sont des rendez-vous au combien plus engageants, plus prestigieux, ce sont des défis au combien plus appétissants! ». Certes, mais la confrontation avec le FC Auch, promu lui aussi, donc décrété de facto par les spécialistes comme chair à gros-canon voué au voyage vers la classe inférieure, prend déjà des allures de match à huit points dans la bataille terrible que se livreront candidats à la descente présumés, retardataires à l’allumage et mauvaise surprise de l’année pour ne pas subir le supplice de la planche qui les précipitera vers les abysses. C’est ainsi que déjà, dans une saison à peine débutée, le « meilleur ennemi » de l’USD viendra chercher à nouveau le succès dans la cité thermale, afin de laisser déjà derrière lui un adversaire. Ce sera le rugby des champs qui tiendra l’affiche, loin des flonflons de la Capitale ou des grand-messes toulousaine, clermontoises ou catalanes.

L’objectif maintien passe par une victoire sur les concurrents directs dont la tête de liste s’appelle le FC Auch Gascogne. Or les gersois viendront à Dax le moral gonflé par l’épatante course-poursuite réussie en Challenge Européen à Albi, là où l’USD cherche encore sa première victoire de la saison, préparation comprise, même si cette victoire qui aurait pu regonfler un moral mis à mal aurait pu se dessiner contre les Anglais de Leeds.

A l’issue d’une préparation chaotique sur le plan des matchs, les rouges-et-blancs ont montré des signes encourageants pour la saison entamée à l’image de la seconde mi-temps contre le Stade Toulousain avec une conquête retrouvée, ou bien la première contre l’Aviron, où ils firent au moins jeu égal dans ce domaine avec les basques. Toutefois, l’entame contre les Haut-Garonnais où on a eu le sentiment de voir des joueurs un peu éblouis par les feux de la rampe inauguraux, et la soudaine panne de jus à la 55ème minute du match de Jean-Daugé ont montré combien le chemin sera long. L’équipe s’est montrée vaillante, homogène devant en l’absence des leaders attendus que sont les frères Liévremont, et le pack a montré que même issu de ProD2, il faudra compter avec lui. Il bénéficie des acquis du travail des deux années passées et ça se sent déjà. Par contre, le tâche des entraîneurs des lignes arrières, résolument tournés vers un jeu offensif ambitieux comme de coutume ici, si il fait la joie des observateurs, a fait le plaisir des défenses, en particulier par les carences criantes apparues dans le jeu au pied qui l’ont privé de possibilités de varier le jeu ou de permettre aux avants de souffler, ce qui a pu être la cause majeure du black-out de la seconde mi-temps bayonnaise. A ce propos, l’arrivée de Charlie Hore, attendu un peu comme le messie pour aérer le jeu des arrières dacquois sera observé attentivement. Et il souligne un peu plus que là où le FCAG a puisé dans son terroir et ses réserves, l’USD a dû, elle, se tourner parfois par ambition, parfois par nécessité, vers l’apport massif de joueurs extérieurs dont on ne peut de toute façon nier qu’il s’appuie sur un matériel de qualité: Un international français de fort calibre venu du BO, une ossature qui a fricoté avec le Super14 (Hore, Thompson, Williams avant de partir pour l’Irlande) ou la H-Cup (Kas, Nico Morlaes, Mathieu Lièvremont), un Duncan Bell pouvant être la révélation dacquoise de la saison par son abattage, sa puissance et sa culture toute néo-zélandaise, l’USD est de toute façon, sur le papier, bien mieux outillée que par le passée. Mais elle doit composer avec les événements récents, avec le retard des joueurs venus de la Coupe-du-Monde, ou bien les blessures de ses leaders. Et pour un club qui ne peut malgré tout se targuer d’avoir un effectif aussi riche et profond que les grands clubs, cela constitue un handicap majeur.

Alors, une USD encore fragile, surtout derrière, attend de pied ferme cette équipe auscitaine qui sait tellement bien la faire déjouer, l’embrouiller pour mieux la contrer, et même si la problématique qui se pose à l’héritier du sorcier Henri parti pour Agen est à l’opposé des problèmes dacquois, avec un pack dévasté par les recruteurs et à recomposer, il faut s’attendre à ce que les vertus habituelles des gascons se perpétuent samedi soir. Alors, entre des rouges et blancs sûrs de leur force devant mais dans l’inconnue derrière, contre des blancs-et-rouges fragilisés devant mais au moral indestructible, faites vos jeux. Mais une chose est certaine du point de vue landais: Ce sera déjà à la vie à la mort, une défaite pourrait dès cette fin décembre lui faire mettre un pied dans la tombe, compte tenu de l’opposition terrible qu’elle aura à affronter cette saison.

Alors les gars, si par cas vous nous lisez, on est avec vous. Bon courage, faites plaisir à votre public, mais avant tout, faites VOUS plaisir. Mais gare à la chausse-trappe.

 

   TOUS DERRIERE NOS JOUEURS

 

 

 

 

Ce n’est pas le moment de trouver une excuse ,

 

C’est Samedi à 17h30 que nos joueurs ont besoin de nous. Il faut les aider, plus que jamais .

 

                               ALLEZ DAX

 

                         TOUS AU STADE !

Image ExempleImage ExempleImage ExempleImage ExempleImage ExempleImage ExempleImage Exemple

Read 6866 times Last modified on samedi, 06 juin 2015 16:36
More in this category: « Bravo Nouveau Forum »
Login to post comments

Photos

2019-03-29 dax nantes 33  13  84.jpg
Custom Adv 2
Category Name

Lorem ipsum dolor elit sit amet, consectetuer adipiscing proin sed odio.

Custom Adv 1

Association Allezdax.com

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit. Proin sed odio et ante adipiscing lobortis. Quisque eleLorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit. Proin sed odio et ante adipiscing lobortis. Quisque eleifend, arcu a dictum varius, risus neque venenatis arcu, a semper massa mi eget ipsum.

U.S.Dax Twitter