Editorial

Editorial 19

A qui perd gagne

lundi, 06 août 2018 13:00 Written by

 

Nous sommes début Août, l'effectif est bouclé ou quasiment, peut-être un ou deux renforts encore à venir, mais ça, ce sont des supputations de supporters car on ne peut pas compter sur le club et ses-têtes pensantes pour nous en informer.

 

La descente n’est toujours pas digéré qu’il faut déjà penser à renouveler son abonnement. Les places ne devraient pas manquer en F1 : matchs contre des équipes peu connues, pas de derby, et la descente aura fait fuir nombre de spectateurs et malheureusement quelques supporters dégoutés par la succession d’événements dont on a le secret chez nous à Dax.

 

Il y a deux mois, le Président Ponteins fraîchement revenu aux affaires nommait Benoit August à la tête de l’équipe. Enfin, du club plutôt puisque son rôle est bien plus large mais sans que l’on sache exactement qui s’occupe de l’administratif et de la communication.

 

Je souhaiterais d’abord revenir sur la partie administrative et humaine de notre club ? La descente a fait que le club a dû sacrifier des têtes. J’aimerais donc avoir une pensée pour ces personnes qui pendant des années ont travaillé dans l’ombre et dont on ne sait toujours pas ce qu’elles deviennent. Qui a été débarqué ? Combien partent ? Qui reste ? On fait souvent des extras d’après-match pour glorifier des joueurs mais pour ces personnes, rien… Et pourtant, n’ont-elles pas été la sève de notre club ? Je tenais à les remercier, espérer que leur avenir était assuré par ailleurs mais à part des rumeurs, on ne sait rien et le club, comme à son habitude, n’a ni su communiquer pour les remercier de leurs bons et loyaux services, ni su nous en faire part à nous les fidèles. La notion de famille est donc toujours tout aussi relative à l’usd.

 

On a donc perdu des personnes dans les structures,

 

On a aussi perdu 27 joueurs. Et plusieurs parce qu’ils n’avaient pas de nouvelles du club. Incroyable ? Non, plus rien de surprenant je vous dis quand on parle de communication. Au final ils ne restaient plus grand monde et il a fallu tout reconstruire. Volonté assumée ?

 

On a perdu l’argent des droits télé, et une grande partie des aides territoriales,

 

On va perdre des spectateurs, quelques supporters, et le stade va sonner creux au moment de recevoir Suresnes, Niort ou Trélissac, entre autres. Et l’on perdra aussi de l’argent à assumer des déplacements dans l’ouest de la France là où des derbies auraient pu remplir les caisses. Tant qu’à être au fond, autant creuser…

 

On a donc perdu beaucoup de choses mais l’avenir nous dira si l’on n’a pas gagné certaines choses à y perdre par endroits :

 

Gagner le droit de reconstruire, de repartir d’une feuille blanche car le dessein et dessin des dirigeants ces dernières années n’était même pas un brouillon,

 

Gagner le droit de pouvoir dire « bravo et merde » à certains dirigeants ou chiens de garde sécuritaires qui donnent des leçons sur la place publique alors qu’ils n’ont fait que démontrer leur incapacité paléolithique à gérer un club professionnel ! Vont-ils passer la main comme annoncé par Ponteins à la génération des quadra ? Vont-ils faire l’inventaire ? Ont-ils enfin compris que l’argent ne suffit pas ? Que le club ne leur appartient pas ? Vont-ils tout simplement ouvrir les yeux un jour et constater leur échec de leur façon d’aborder le professionnalisme ? Arrêter de prendre comme simple excuse le budget là où plusieurs autres clubs ont fait mieux avec autant, là où d’autres ont su aller chercher les ressources plutôt que de s’isoler et garder tout pour eux ?

 

Pas sûr malheureusement que cette descente nous ait débarrassé de certains et de leur état d’esprit. Si les supporters n’avaient qu’un seul souhait, pour sûr, il s’agirait de changer le logiciel et cette mentalité d’isolement !

 

Nous verrons bien si nous y avons réellement gagné mais par habitude et fatalisme, on pense que certains vers restent dans le fruit et que ce ne soit pas un rebond mais un changement dans la continuité.

 

On a gagné une chose avec certitude, et elle n’est pas due au club qui a trop tergiversé pendant 10 ans : Une tribune neuve dont les travaux commenceront post-feria. Merci la Mairie et merci les contribuables, cochons de payeurs ces contribuables…

 

 

 

Passons donc à l’avenir ! Dans une semaine, la liesse rouge et blanche se noiera dans l’oubli et les vapeurs d’alcool. Dans un mois, l’on découvrira nos nouveaux joueurs. Car pour l’instant on ne parlera pas d’équipe. Tauzin et Maignien ont du pain sur la planche. August et ses compères ont su recruter des joueurs a priori de qualité. Certains qu’on n’aurait pas pensé vouloir jouer à ce niveau même. Notre jugement est donc plutôt clément et les surprises ont adouci l’amère impatience. Bonnes recrues globalement mais tout est à faire. La mayonnaise prendra-t-elle et au bout de combien de temps. Le job a été fait. Merci Gigi d’avoir encore une fois sorti le carnet. Par contre si vous pouviez revoir votre com, ça ne serait pas mal. Voilà deux mois que vous avez annoncé la couleur. Le contrat est respecté niveau équipe mais les choses ont été longues à venir. Zéro communication, zéro info, du flou permanent. On sait que la tâche est ardue mais ce n’est pas parce qu’on est en F1 qu’il faut rester amateur dans de si nombreux domaines. Ne faites pas la même erreur qu’il y a 10 ans ! Arrêtez d’écouter certaines anciennes gloires, assumez vos choix, sachez taper du poing sur la table et ouvrez-vous enfin réellement aux supporters, OUVREZ LE CLUB, UNISSEZ LES FORCES, COMMUNIQUEZ !

 

Bonnes fêtes, bonne fin de vacances, bons entrainements, bonne saison ! ALLEZ DAX !

 


L'usd, cet oxymore qui s'ignore

jeudi, 03 mai 2018 19:48 Written by

Voilà deux semaines que le championnat est terminé, 1 mois que nous connaissons notre destin sportif. Le Président Celhay a terminé son mandat, donné sa démission et depuis... le néant !

Pas d'information sur son ou sa remplaçant(e). Pas d'info sur l'entraineur qui accompagnera Furet.

En attendant on apprend par la presse que les joueurs nous quittent, les uns après les autres. Que leur reprocher face à de telles incertitudes.

Notre destin semble suspendu à une décision de la fédération avec la DNACG sont le A signifie Aide, ça fait sourire, des différents tribunaux qui sanctionneront le Biarritz Olympique ou un autre tricheur financier.

On n'a donc rien appris... On n'a donc toujours pas compris que cela pourrait durer des semaines.

Qu'attend-on pour construire un bon groupe de Fed1 quitte à le muscler par un quart supplémentaire de D2 dans 2 mois ?

Comment présenter un projet ambitieux à des partenaires ? Rien ne sort, tout est secret... On s'arrange entre soi, pour changer.

 

Silence assourdissant, Urgent d'attendre, bordel organisé, telle est l'usd ! Autant d'oxymores qui nous collent aux basques et pas celles du BO.

Mais le plus réaliste et tristement inoxydable concernant nos dirigeants ça pourrait être celui d' AMATEURS PROFESSIONNELS !

 


Bouge de là !

dimanche, 10 décembre 2017 14:55 Written by

En 1991, MC Solaar, artiste sur le retour avec grand succès, chantait "A temps partiel". Telle pourrait être la nouvelle devise de l'usd !

L'équipe ne joue plus qu'à temps partiel. D'août à novembre et plus rien. Ou alors 40 minutes et plus rien comme hier à Carcassonne. Comment peut-on encaisser 25 point en 30 minutes sans se révolter, monter les barbelés et leur rentrer dans la tronche ?

Comment peut-on dominer 40 minutes et mener puis être aussi fantomatique au retour des citrons ?

Il faut savoir se battre et mourir sur le terrain pour garder son bien si chèrement acquis. En face c'était le cancre de la division, pas Grenoble, Montauban ou Mont2 !

 

Messieurs, êtes-vous payés à mi-temps ? Votre fiche de paye indique-t-elle un emploi à temps partiel ? Nous, supporters, on ne nous fait pas demi-tarif à l'entrée du stade !

 

Toujours en 1991, un jeune joueur, Richard Dourthe, faisait ses débuts professionnels en ROUGE. Au-delà de ses défauts bien connus, lui était entier et ne s'employait pas à mi-temps pour défendre nos couleurs. Il était tout le temps à fond ! Avec rage et honneur.

Voilà ce que l'on attend de vous ! De l'honneur. Pendant 10 matchs vous avez prouvé que vous aviez le potentiel et le gnac, mais on ne peut pas s'arrêter en pleine route. Il faut vous remuer la tronche et vous bouger pour gagner maintenant !

 

Il est temps de sauver le soldat USD ! A vous de vous dépouiller face à Biarritz !

 

 

Quant à nos dirigeants, léthargiques depuis belle lurette, on leur adresse une chanson en guise de message, chanson qui était sur le même album de MC Solaar : BOUGE DE LA !


Torito

vendredi, 01 septembre 2017 19:03 Written by

L'USD, cette broyeuse qui s'ignore

jeudi, 17 août 2017 08:48 Written by

Une nouvelle saison démarre en Pro D2. Comme ces dernières années et encore plus maintenant, on a l’impression d’être dans une bulle hermétique. Les autres clubs avancent, dans leur communication, leurs infrastructures, leurs partenariats et donc leur budget mais chez nous, rien ne change…

Le budget stagne voire diminue et le manque d'empathie pour le supporter est si fort qu'il fait ignorer aux dirigeants dacquois leur attitude démotivante envers les plus fidèles de l' U.S.D.

 

Ces dirigeants dont la destinée du Club dépend, s'obstinent à maintenir une communication toujours aussi désuète et semblent ne toujours pas avoir compris que le manque d’ouverture et l’entre-soi tue le club à petit feu. Il y a un an, il y eut une tempête en interne qui entraina l’exclusion d’un Président de la génération « intermédiaire » pour la mise en place d’un triumvirat. Qu’a-t-on vu depuis un an ? Rien ! Un Président bénévole amateur qui fait ce qu’il peut mais concernant les décisions collégiales sensées apporter au club un espoir de meilleur, rien ! Un zéro pointé ! Plus une seule idée, plus un seul projet, plus un seul investissement structurant. Ca roupille, ça pue la retraite… Et retraite rime avec défaite !

 

Quant aux associations de supporters, malgré quelques promesses l’an dernier, elles attendent toujours de voir la queue du poisson frétiller… Il semble noyé dans l’Adour. Parfois on ne peut pas sous prétexte de, parfois on ne veut pas… va savoir…

 

Combien ont jeté l’éponge face à tant d’immobilisme ? Beaucoup… Combien ne viennent plus au stade ?

Un de nos plus fidèles membres d’allezdax.com mais aussi co-président ces dernières années est monté dans la charrette des déçus, frustrés, désabusés… Merci à toi Alex pour ton investissement et ton engagement.

On espère juste que cette frustration ne t’enlèvera pas aussi ta voix si belle en petite tribune, cette belle voix rocailleuse au bout de deux mêlées et 3 touches.

 

Votre amateurisme peu stimulant laisse l'équipe professionnelle flirter dans les bas-fonds  du classement depuis plusieurs années et les joueurs évoluer dans un stade vétuste et hors normes. Peut-être préfère-t-on attendre la disparition des sponsors majeurs, le passage en amateur pour délocaliser à Besson et se justifier d’un non-investissement ou ravalement de façade.

 

Mais vous ne réussirez pas à démotiver totalement le monde d'ovalie dacquois aux racines indélébiles, il y aura toujours des mordus de ce Club qui ne manqueront pas de vous interpeler lorsqu'ils penseront que vous avez failli dans votre mission ou que vous ne concrétisez pas vos promesses.

 

Alors réagissez puisque c'est vous qui en avez la responsabilité, montrez vous plus optimistes et ambitieux dans la recherche de capitaux et objectifs sportifs. Motivez et donnez confiance à vos partenaires. Acceptez de partager et pas que le capital mais les décisions aussi… ET à défaut de pétrole, ayez des idées !

 

Oui,  il est encore possible de faire vibrer le peuple Rouge et Blanc de l' Union Sportive Dacquoise mais à condition d'en avoir le désir et d'en exprimer la volonté.

 

Allez Dax  !!!


Exemplarité

jeudi, 27 août 2015 19:21 Written by

Pour faire écho à un article paru dans le journal Sud-Ouest la semaine passée, et d’’après mon ami Robert, le petit, pour ceux qui l’ont connu et continuent de s’en servir de référence par respect pour notre langue,  l’exemplarité peut revêtir plusieurs sens selon le que l’on considère le mot exemplaire sous un angle positif ou non.

On passera de suite sur l’exemplarité se référant à des faits qui devraient nous ouvrir les yeux sur ce qu’est en train de devenir réellement ce sport qui nous passionne depuis l’intrusion sauvage de quelques trublions friqués qui ont débarqué  en terrain conquis depuis une dizaine d’année en proclamant lors de leur apparition que les choses devaient changer, que les petits devaient se garer, que l’Histoire et la tradition devaient faire place au marketing, à l’affairisme et à l’appât du gain. L’intersaison qui vient de s’achever (enfin pas tout à fait pour tous si vous voyez ce que je veux dire…) a été d’une implacable  exemplarité sur les dérives que ce professionnalisme rapace, ultralibéral et égocentrique a entrainées : Affairisme, tripatouillage de comptes, intrusion de potentats cupides, immixtion de politiques, guéguerres entre les instances, conflits d’intérêts, affrontements par internet interposé entre supporters allant jusqu’aux insultes et même au cybercaillassage de site, supporters dont le discours de certains ne laisse aucun doute sur leur culture plus proche du footix aviné ou du bobo inculte qui n’a d’autre intérêt que de bader les stars qui passent devant sa loge. Ce qui s’est passé est à ce point exemplaire que, quel que soit le point de vue que l’on adopte, le rugby français a perdu gros en matière d’image cet été, même si les médias, Canal et Eurosport en tête, font tout pour en faire un produit d’appel premium pour leur offre.

Quoiqu’on en dise (surtout les médisants d’ailleurs) d’exemplarité, l’USD en a fait preuve dans la tourmente dont elle a été une victime collatérale : D’abord en restant sur son quant-à-elle, prévoyant une saison de Fed1 en gardant un œil malgré tout sur un éventuel sauvetage. Elle ne s’est pas jetée dans un passage en force, un « on fait comme si », qui se serait révélé bien plus délétère pour son avenir que la prudence dont elle a fait preuve avant de finir par montrer les dents en disant qu’à un moment donné, il fallait arrêter de la prendre pour une poire. D’ailleurs, si le club est parvenu à hameçonner des joueurs comme Ignacio Mieres, Martin Chiappesoni, Aisea Koliavu entre autre,  qui ont évolué à des niveaux plus élevés que la D2 comme l’Aviva Pro12, qui sont dans l’antichambre des Pumas ou bien qui jouent au niveau australien juste au dessous des Provinces de Super15, c’est qu’il a du trouver les arguments justes pour que ces joueurs patientent au risque de se retrouver sans rien fin août. Et il faut sincèrement remercier les joueurs qui sont venus.

L’exemplarité, l’USD  devra en faire une preuve sans faille.  « Intrigants », « mafieux », « magouilleurs », « mange-merdes », et j’en passe et des meilleures, c’est un petit résumé de ce qui s’est écrit un peut partout sur le net, venant d’un peu partout  dans la France ovale. L’image de l’USD, déjà passablement jaunie et écornée par les dernières années de décadence sportive, n’a cessé de prendre des coups de griffes et de rasoir par beaucoup. Rares ont été les messages de soutien, non pas pour aider l’USD dans cette mélasse dégoûtante, mais simplement pour essayer d’expliquer aux excités que le club de la sous-préfecture  n’était pas LA cause du bordel ambiant. Et à cet égard, il faut en remercier sincèrement et humblement leurs auteurs. D’exemplarité, il faudra que le club en fasse preuve vis-à-vis de ses supporters qui ont trop souvent eu l’impression ces dernières années d’être mis de côté, comme si le club ne leur appartenait pas du tout. Il devra faire preuve d’exemplarité dans le combat qu’il va devoir mener pour reconquérir le public qui a déserté le Stade Maurice Boyau, alors que se profile à l’horizon l’émergence d’une nouvelle arène, moderne, qui devrait lui donner plus de légitimité encore à aspirer à évoluer au niveau professionnel : D’ailleurs, les bons ouvriers ont de bons outils, dit-on, et il semble à ce sujet qu’avec les installations de Colette Besson, la nouvelle salle de musculation et d’autres satellites, l’USD commence enfin à se doter des outils dont elle aura besoin pour survivre à ce niveau.

L’exemplarité, le staff et les joueurs devront en faire preuve également. Entre les joueurs rescapés du désastre de l’année passée et qui sont restés, ceux qui ont accepté de grimper dans ce qui était une galère ballottée aux quatre vents, et ceux qui sont venus renforcer l’équipage  pour lui donner plus l’air d’un ensemble susceptible de tenir le cap en ProD2, ils devront affronter une hostilité rampante de la part d’illuminés obtus qui se sont trompés de ballon, et une adversité qui, déjà, leur promet la dernière place avant même que l’équipe n’ait foulé son premier brin d’herbe. Le groupe va devoir faire bloc, trouver une cohésion rapide, va devoir recevoir l’aide de tous, dirigeants, sponsors, ville, supporters pour exister et faire rendre gorge à tous ceux qui nous ont TOUS insulté, qui nous ont ont TOUS méprisé, et qui nous épieront en espérant qu’on se prendra les pieds dans le tapis, et qu’on se cassera la gueule dans la case d’en dessous. Le boulot qui attend le groupe s’annonce colossal. On va avoir du retard à l’allumage, c’est certain, mais la saison sera suffisamment longue pour que les « Barbarians Dacquois » de septembre deviennent une vraie phalange de ProD2 et montrent à tous que l’USD mérite sa place à cet échelon. L’équipe n’a rien à perdre, au contraire, sa survie en ProD2, et si possible, comme cerises sur le gâteau, une petite victoire dans le Bouclier des Pins contre les voisins, et un petit titre officieux dans le championnat des Charnegous de Côte-Basque-Landes, ça ne pourrait que rajouter une petite note de plaisir dans une saison où on devrait quand même pas mal en baver.

L’exemplarité enfin, les supporters ne devront pas en manquer. Dans leur soutien d’abord : Les premiers signes donnés par JC Goussebaire sont positifs. Vu d’ici, il semble que l’USD ne soit plus enfermée dans une bulle comme elle l’a été : Proposition d’une véritable stratégie concernant l’avenir des joueurs, l’inclusion des jeunes, l’appel aujourd’hui inévitable à d’autres cultures avec une recrutement qui s’annonce intéressant et moins aléatoire que par le passé, entraineurs venus d’ailleurs, sans lien préalable avec l’USD, avec un œil neuf sur le petit monde dacquois, remerciements aux supporters qui se sont battus cet été, aux p’tits vieux accros qui vont assister aux entrainements, messages se faisant l’écho de ce qui peut se lire à droite à gauche, la « nouvelle » USD voulue ou tout du moins annoncée par le Président serait-elle en train de vraiment émerger ? Alors donnons-lui en acte. Et prenons notre part en le soutenant. Mais d’exemplarité, les supporters devront aussi en faire preuve à l’égard des visiteurs : I made a dream…  J’ai rêvé d’un stade Maurice Boyau bien rempli, avec un public qui accueille l’adversaire avec l’hommage qui lui est dû,  qui respecte dans un silence de cathédrale le buteur adverse et sui sait apprécier l’exploit d’où qu’il vienne. Soyons exemplaires pour fermer le clapet de ceux qui nous détestent et reconquérir le respect que les dernières saisons (à juste titre), et que cet été détestable (à tort) nous ont fait perdre aux yeux de beaucoup, ici, et ailleurs.

 

La saison va être ardue, soyons humbles, soyons unis, soyons affamés ! Nous n’avons RIEN à perdre Allez Dax !


Lettre ouverte à la FFR, à la LNR et au LMR

jeudi, 13 août 2015 15:33 Written by

Lettre ouverte à la FFR, à la LNR et au LMR.

 

Puisque la mode semble être aux lettres ouvertes, nous allons y aller de la nôtre.

 

Nous trouvons inacceptable le traitement qui est fait par les instances dirigeantes du rugby à l'USDAX Rugby Landes. En effet, cette dernière, prise en étau entre le Lille Métropole Rugby et la FFR, ne sait toujours pas de quoi son avenir sera fait. Il était pourtant facile, au soir du passage de Lille devant la DNACG, de dire à l'USDAX : "quoiqu'il arrive, vous jouerez en Fédérale 1, car vous avez perdu votre droit d'être en ProD2 sur le terrain". C'est une chose que nous, supporters de l'USDAX, ainsi que très certainement le club, aurions accepté.

 

Vous auriez très bien pu choisir cette voie, et si, le cas échéant, Lille était encore débouté par le tribunal administratif, vous faisiez une ProD2 à 14, sans descente.

 

De même, au soir du refus de la CNOSF, vous auriez pu dire : "On intègre Dax, et si le tribunal administratif valide la montée de Lille, on jouera à 17 clubs".

 

Mais non, vous préférez vous cacher derrière des textes, derrières votre sacro-sainte gestion des droits TV, continuer votre guerre intestine entre la FFR et la Ligue, les uns souhaitant que les textes soient appliqués à la lettre, les autres souhaitant poursuivre leur implantation du rugby dans les grandes métropoles, méprisant au passage la richesse de ce qui a fait ce sport durant des années : les petits qui battent les gros...

 

Mais voilà... en ne prenant pas de décision, vous mettez un club, des joueurs, des salariés, des supporters et toute une ville dans l'incertitude de l'avenir. Comment voulez-vous que nous soyons prêts pour n'importe quel championnat alors que vous-même, vous nous demandez de ne pas signer de contrat en raison du "on ne sait pas pour vous". Non, vous, à la Ligue, vous préférez encore donner du temps à Lille... et après, certains vont dire qu'il faut sauver Dax ? Je pense qu'ils ont le cerveau aussi petit qu'une cacahuète trouvée par terre lors d'une troisième mi-temps.

 

Prenez vos responsabilités messieurs de la Ligue et de la Fédération... nous souhaitons uniquement savoir où nous situer la saison prochaine.

 

Je m'adresse maintenant aux dirigeants du LMR.

 

Que vous ailliez au bout des choses si vous pensez que vous êtes dans votre bon droit est absolument logique et vous avez raison de vous battre si tel est le cas. Mais, justement, puisque vous estimez l'être, et afin de raccourcir les délais en montrant à tous que la FFR avaient un mauvais regard sur vos comptes, il aurait été tout aussi simple de publier vos comptes au 30/06 afin que tous constatent le bien fondé de votre combat, et nous, supporters de l'USDAX, aurions alors pris fait et cause pour vous plutôt que d'être dans l'expectative d'un avenir plus qu'incertain. Mais depuis le début de cette affaire, vous avez préféré rester murés dans votre silence, alimentant de facto (et sûrement sans le vouloir réellement) l'idée d'une cabale entre le Sud-Ouest et le Nord, avec cette idée sous-jacente d'un "il faut sauver le soldat Dax". On aurait été vingt ans auparavant, lorsque l'US Dax disputait encore des demies-finales de Top16 contre le Stade Toulousain, j'aurais dit "hum, ce n’est pas impossible çà"... mais maintenant, qu'est-ce que nous représentons pour la FFR et encore plus pour la LNR ? Un club historique ? Foutaise... nous représentons une petite ville de 18.000 habitants, 60.0000 si l'on compte l'ensemble périurbain. Que sommes-nous, en terme de marketing, de retombées financières face à ce que représentera très certainement le Lille Métropole Rugby un jour et sa ville d'un million d'habitant ? Rien...

 

Nous vous demandons donc, dirigeants du LMR, de contribuer à faire en sorte que l'image de notre club ne pâtisse pas de votre communication malhabile.

 

Enfin, je voudrais parler aux supporters des deux camps.

 

Nous ne sommes pas du tout opposés. Je sais qu'il y en a beaucoup qui ne nous aiment pas. Mais nous ne faisons que défendre notre club. Nous ne sommes pas vos ennemis, mais avons été mêlés, bien malgré nous, à votre combat contre la FFR. En cela, je souhaite remercier Yann Defives, Directeur Sportif du Lille Métropole Rugby, pour son message d'apaisement.

 

Je le redis ici encore, la seule chose que nous souhaitons c'est savoir ce qu'on fera demain... et je suis sûr que le rugby professionnel comptera, dans un avenir proche, Lille et Dax dans ses rangs et, qu'au détour d'un match,nous nous remémorerons ces instants douloureux pour nous, supporters, autour d'un verre.

 

Merci.

 

Jérôme Vié

 

Co-Président d'Allezdax.com
Association de supporters de l'USDAX RUGBY LANDES

 


Paris / Dax

samedi, 01 décembre 2007 12:39 Written by


Paris /Dax

samedi, 01 décembre 2007 10:23 Written by

ON EST FIER



DE VOUS !


Bravo

samedi, 24 novembre 2007 19:10 Written by

DAX - AUCH

16 - 06


nimportequi.com

Page 1 sur 2

Photos

2018-09-16 dax bergerac 36  5 98.jpg
Custom Adv 2
Category Name

Lorem ipsum dolor elit sit amet, consectetuer adipiscing proin sed odio.

Custom Adv 1

Association Allezdax.com

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit. Proin sed odio et ante adipiscing lobortis. Quisque eleLorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit. Proin sed odio et ante adipiscing lobortis. Quisque eleifend, arcu a dictum varius, risus neque venenatis arcu, a semper massa mi eget ipsum.

U.S.Dax Twitter