Bruno

Bruno

Arrivée seconde à la fin des matchs aller, place confortée par une victoire sur Bourgoin début 2012, notre équipe va réaliser un premier bloc de haut vol . Malgré un nul contre des Auscitains revigorés, le bilan est flatteur. Deux victoires à l'extérieur, Béziers et Aix et deux victoires à domicile contre Narbonne et surtout, Pau, lors d'un match qui sera sans doute le plus abouti à domicile de la saison. La qualification ne semble plus faire trop de doutes mais Grenoble paraît déjà intouchable. Ce bloc fut le dernier digne d'un second.

La suite fut bien plus laborieuse. Après 20 matchs, l'USDAX compte trois défaites et trois nuls pour 14 victoires. Elle a toujours pris au moins un point. Le déplacement à Tarbes marquera le début des déboires à l'extérieur. Zéro point contre un adversaire qui ne défraiera jamais la chronique puis une défaite logique à La Rochelle là aussi avec zéro zéro point. Les blessés s'accumulent et les valides sont sur la brèche tous les week-end. A son manque de créativité, l'équipe ajoute une énergie moindre à défendre. La volonté est toujours là mais il n'y a plus l'étincelle du début de saison. Ce constat va perdurer jusqu'à la défaite finale à Mont-de-Marsan.

La suite fut une suite de victoires médiocres à domicile (on ne parlera pas du match de Grenoble). Médiocres certes mais qui permettent au club de finir invaincu à domicile, une première depuis des années. A l'extérieur, on se rend compte que le onzième, Aurillac, nous est supérieur, Carcassonne mais surtout Albi nous donnent une leçon. Bourgoin, auteur d'une saison médiocre, nous empêche même de jouer la demie à domicile dans un match au déroulement douteux ceci dit.

Comme si la mécanique s'était déréglée, notre équipe s'est peu à peu éteinte. Pénalisée par des blessures importantes et son manque de banc, elle préserve l'essentiel. Nous supporters, savons d'où nous venons et n'avons pas à faire la fine bouche devant cette deuxième partie d'exercice. On regrettera quand même le jeu extrêmement frileux mis en place. Si Darricarrère aura sans doute contribué à l'osmose du groupe, son apport technique sur le jeu de ligne aura été nul. Volonté sans doute de construire autour des bases de ce sport un groupe capable de naviguer sur les eaux sombres du prod2 sans risquer l'avarie. Un peu comme si on avait transformé un bateau de plaisance en piteux état en un bon vieux cargo pas sexy du tout mais qui avance inévitablement.

On ne pourra s'empêcher de se questionner quand même sur l'impact de l'annonce du départ de l'entraineur dès le mois de Mars. On raconte ce que l'on veut, cela a forcément un impact sur un groupe. Sans mettre en cause l'implication de Darricarrère sur la fin de saison, on ne peut que  constater l'annonce de son départ et la baisse de régime, voire d'envie du groupe. Merci au rugby professionnel de nous permettre de vivre de telles émotions. Le phénomène n'est pas propre à Dax, il suffit de regarder la fin de saison d'Agen par exemple et même de Bordeaux. Cela reste peut-être une coïncidence bien sûr mais la question mérite d'être posée.

Après avoir lutté pour la première place, notre équipe a failli laisser sa peau et être privée de demi. La faute à un manque de maitrise flagrant à l'extérieur sur la deuxième partie de la saison. 6 matchs à zéro point, beaucoup trop pour espérer mieux qu'une 4ème place.

La suite, on la connait. Défaite logiquement à Mont-de-Marsan malgré un outrancière domination en mêlée non récompensée par l'arbitrage, l'USDAX échoue donc en demie et laisse le voisin aller se faire désosser certes chez les gros mais aussi lui laisse les starlights et l'espoir du très haut niveau. Logique. Mont-de-Marsan ne naviguait pas  sur un cargo et son rugby avait quand même plus belle gueule que le nôtre. La différence n'est pas d'ordre financier avec le voisin. Mais d'un côté, on change d'entraineur tous les ans alors que la continuité est de mise dans la préfecture. Peut-être la solution est-elle de ce côté-là. Ce sera le thème du prochain article.

 


Saison 2011/2012.

Il y a plusieurs façons de regarder une saison. Avec le prisme de l'année précédente, elle est excellente. Partie pour jouer le maintien, notre équipe n'est finalement pas passée loin de la montée. Inespéré. Notre mêlée qui faisait rigoler tout le monde en 2010/2011 s'est métamorphosée en broyeuse d'illusions adverses.

Pourtant avec un recrutement low cost pendant que l'adversité se renforçait, on ne donnait pas cher de la peau du 14ème de 2011.  Mais cette année, les éléments étaient avec nous. Un bleu-bite pour démarrer à domicile , une victoire probante à Auch et l'équipe était lancée pour réaliser une extraordinaire phase aller. Si l'on excepte le couac à Périgueux et la prestation mitigée au Moun, ce furent 15 matchs pleins que livrèrent nos joueurs. Véritables guerriers, redoutables défenseurs, nos joueurs furent les seuls à contester l'hégémonie grandissante de Grenoble. Le sort de la prod2 sera d'ailleurs scellé dans l'Isère où nos joueurs ont été honteusement volés.

A la fin de la phase aller, l'équipe avait redonné le sourire à ses supporters. Le maintien n'était plus qu'une formalité et la qualification une hypothèse de plus en plus crédible. L'accident de Périgueux était mis sur le compte de la facilité. La nuit et le jour avec la saison précédente.

Pour autant, on commençait à sentir poindre un front nuageux : D'une part, l'équipe peinait à marquer des essais mais surtout à développer un jeu construit. Jeu construit qui n'est pas forcément nécessaire pour jouer le maintien mais qui devient un allié indiscutable quand on ambitionne mieux. D'autre part, la rumeur d'un départ de David Darricarrère prend forme. Or, il ne fait aucun doute que sa présence a insufflé un vent nouveau et sans doute un esprit de corps qui manquait l'année passé. Le rugby, qui se dit professionnel, permet des  annonces de transfert en plein milieu de saison, phénomène absolument hallucinant.

En s'appuyant sur les vertus essentielles de ce sport et sans autres fioritures, l'USDAX finit seconde la période aller et n'a pas tout à fait abandonné l'idée de prendre la première place à Grenoble. La mêlée est la grande satisfaction de cette première partie de saison.

La saison, dès la fin Décembre est déjà une réussite sportive.

 


KEFU en joker médical

Published in Autour de l\'USDax février 22 2012 0

Alors qu'il s'entrainait avec notre équipe depuis quelques temps, il semble quasi officiel que KEFU sera joker médical de l'USDAX. (RE) bienvenue à lui, enlui souhaitant la même réussite que lors de son premier passage !


 

 

La saison va reprendre dans huit jours . Nous vous présentons ci dessous notre équipe en y apportant notre sentiment ! Bonne Lecture.

ALLEZ DAX !

{mosimage} 


Effectif 2010/2011

Published in Autour de l\'USDax juillet 31 2010 0

  Nous avons le plaisir de vous présenter l'effectif de l'USDAX pour la saison 2010/2011. Bien entendu et même si Carpentier n'est plus là, les poids sont approximatifs!

N'hésitez pas à nous signaler les erreurs que vous pourriez rencontrer.

 

 

http://www.allezdax.com/index.php?option=com_top14&task=Club_saison&id=14


Le centre de formation de l'USDAX comptera dans ses rangs quelques nouveaux joueurs qui ont déjà un passé rugbystique riche.

Ici, à allezdax.com, on aime le club et on a toujours essayé de valoriser les différentes parties prenantes de la maison rouge et blanche, en cherchant à droite et à gauche des informations. En voici quelques unes :

Parmi les arrivants : Maxime Mathy, ouvreur, arrive de Lons le Saunier. Voici un article le concernant. http://www.leprogres.fr/fr/permalien/article/2631210/Mathy-la-vie-en-bleu.html

Maxime était au pole de Dijon, ainsi que Kevin Boukechiche (ASNancy), troisième ligne et Etienne Quiniou (9), venant lui d'Haguenau. http://sitemap.dna.fr/articles/200903/31/etienne-quiniou-international,autres-sports-alsace-rugby,000016141.php

On note aussi l'arrivée de Coletta, qui était à Brive l'an passé et jouait avec les espoirs. Le seconde ou troisième ligne a même joué en Pologne. http://www.cabrive-rugby.com/home.php?v_lang=FR&id_fiche=2359 et http://www.cabrive-rugby.com/home.php?v_lang=FR&id_fiche=2388

 


Mathématiquement, avec trois matchs à l'extérieur, l'USDAX a fait un parcours convenable. Mais comme le disait Jean-Jacques, "Long is the road, hard is the way "

On fera avec...

Published in Autour de l\'USDax octobre 20 2009 0
Le président de l'USDAX s'est exprimé hier soir sur une radio locale. Voici notre sentiment.

Bilan après 5 matchs

Published in Autour de l\'USDax septembre 30 2009 0

L'usdax est 4ème après cinq matchs. Petit bilan avant la venue du LOU.


No scrum, no win !

Published in Autour de l\'USDax septembre 27 2009 0

Boyoud, Brugnaut, Decamps, Lealamanua partis, on se doutait que l'USDAX souffrirait en mêlée. Pourtant, on le sait bien, c'est en mêlée que se gagnent les matchs, notamment en ProD2 où certaines équipes n'ont que ça à proposer. On a recruté hasardeusement un pilier qui depuis un an en France n'a pas fait un match correct, un pilier excellent mais qui traine de sales blessures et qui à la cinquième journée n'a toujours pas fait un match et un inconnu des antipodes, une sorte de pile ou face car il paraîtrait surprenant que ce joueur ait été suivi de longue date par le club. Par le plus grand des bonheur, deux "locaux", Rameau et Poulain tiennent la baraque, mais voilà, ils en sont incapables 80 minutes (comme tous les autres piliers de France). Et ce n'est pas le massif Carpentier (t'as vu Yohan , autant sur le forum, ils sont parfois cons, autant nous, gérants des faux supporters du forum parce que le club n'assume pas l'ouverture d'un forum sur son site, on n'emploie pas le mot gros !) qui peut régler tous les problèmes. Alors, si l'USDAX ne trouve pas une solution elle sera condamnée à souffrir en mêlée et par delà ne maitriser aucun match à l'extérieur voire à domicile dans certains cas comme contre Agen. C'est certes un problème budgétaire, mais le club a recruté un troisième ouvreur, qui certes nous apporte beaucoup et que  l'on est très content de voir parmi nous. N'aurait-on pas du prendre un autre pilier, rompu aux joutes de la D2 ? Cela existe sûrement sur le marché. Car même avec le retour des blessés, Balan et Auzqui, la première ligne dacquoise, malgré toutes les bonnes volontés, ne sera pas un gage de sécurité, à moins qu'un espoir ne vienne bouleverser la hiérarchie et proposer une solution de roulement aux entraîneurs. On dit cela sans remettre en cause la qualité de la majorité des joueurs du club dans ce secteur même si deux n'ont à ce jour rien prouvé. C'est un constat , et après cinq journées, ce constat nous a coûté trois points à Pau et peut être trois à Colomiers.

ALLEZ DAX!

 


Page 10 sur 14

Photos

2019-03-29 dax nantes 33  13  6.jpg
Custom Adv 2
Category Name

Lorem ipsum dolor elit sit amet, consectetuer adipiscing proin sed odio.

Custom Adv 1

Association Allezdax.com

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit. Proin sed odio et ante adipiscing lobortis. Quisque eleLorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit. Proin sed odio et ante adipiscing lobortis. Quisque eleifend, arcu a dictum varius, risus neque venenatis arcu, a semper massa mi eget ipsum.

U.S.Dax Twitter