Bruno

Bruno

On s’attendait avec la descente à retrouver certaines vieilles connaissances, des voisins qui furent irrespectueux dans leur passé.

Las, la fédé nous a placés dans une poule à la con , à la place de Strasbourg , si bien que notre derby , on le jouera contre Arcachon et non Tyrosse ou Oloron  Alors , il faut bien créer l’évènement et dans notre malheur , nous avons la chance de tomber sur les riches de la division, le RNR, Rouen Normandie Rugby.  Avec un budget deux fois supérieur à celui qui le suit, Roval , et au moins quatre fois supérieur au nôtre , Rouen fait figure d’épouvantail.

Lire la suite


A Langon pour le bon wagon !

Ouf ! La première mi temps du match contre Bergerac a permis de mesurer les progrès effectués par le groupe, face à une équipe du niveau de Rennes et qui contrairement aux bretons n'a pas eu le loisir d'exister. Preuve s'il en est que les choses se mettent en place .

LIRE LA SUITE


Bergeraclée ou Bergeraccroc ?

Troisième match de la saison, et pourtant on a l ’impression que l’on n’a pas commencé. Une victoire poussive contre Rennes, une déroute à Cognac. Oui une déroute. Bouffé, malaxé, jamais dans les clous, ne serait ce du bonus défensif, le club paie les errements de ses dirigeants cette intersaison. Commencer à recruter en Juillet quand on est relégué depuis Avril par exemple. Evidemment pour être prêt en Septembre, c’est un peu court. On paie aussi la star libérable en un claquement de doigt. Avec ou sans Huete, il est clair que le pack n’a pas la même allure. Et après deux sorties, le pack a plus servi de paillasson qu’autre chose devant les déboulés rennais ou charentais.

LIRE LA SUITE


Faites vibrer la Rennes

 

 

Cela fait presque 5 ans que l’on attend le premier match dans le monde (pseudo) amateur de l’USDAX. Cette descente qui nous a effrayés depuis qu’on la sait inéluctable semble finalement bien acceptée par les supporters, du moins ceux qui sont encore là. Bien mieux en tous les cas que le sort, pitoyable, que les dirigeants ont réservé à certains joueurs et aux supporters durant cette intersaison. Même Cromagnon et sa massue communiquait mieux.

LIRE LA SUITE

 

 

 


Suresnes fait partie de ces équipes de la poule qui ont bataillé pour obtenir leur maintien. En finissant 9 ème de sa poule, les banlieusards parisiens ont validé le droit de repartir en Fédérale 1.

L’objectif sera encore de se maintenir, si possible plus aisément que l’an passé. Comme beaucoup de clubs de l’Ile de France , Suresnes est un club familial, tourné vers la formation. Pour autant, et pour se stabiliser en milieu de tableau , le recrutement a été assez appuyé.

Recrutement local tout d’abord avec des espoirs du Racing et de Massy mais aussi Lagarde qui arrive de Vannes avec l’expérience prod2 (centre), Briatte (3eme ligne) qui a fait une belle saison à Rouen l’an passé ou encore N’Diaye, pilier expérimenté passé par Provence ou Nevers. Il ya aussi un international à 7, Mazoue et Mallet (ex internatiional U20) qui a quelques matchs de prod2 dans les pattes avec Massy ou Albi à l’ouverture.

 

 

 

 

Site Officiel : www.rcsuresnes.fr

Facebook : https://www.facebook.com/rcsuresnes/

Twitter : https://twitter.com/RCSuresnes

Sans doute un peu juste pour viser une des 6 premières places , l’effectif de Suresnes peut lui permettre de vivre une saison plus tranquille que la précédente et péréniser sa présence au sommet du rugby semi amateur. Et ce , même si la sortie amicale contre Rouen (56 à 15) n’a pas été très probante, nul doute que les verts ne seront pas les seuls à dérouiller face aux machines normandes.

Lien vers une interview de Mallet qui montre qu’il n’y a pas qu’à Dax que l’on communique avec les pieds.

http://www.lerugbynistere.fr/news/interview-vincent-mallet-federale-1-suresnes-retrouver-le-plaisir-de-jouer-0308181114.php

LE STADE

Stade Jean-Moulin, à une portée de drop du Mont Valérien


Quart de finaliste en Jean Prat la saison passée, battu logiquement par Macon,  les nantais entament la saison avec l’ambition d’au moins se qualifier pour le Du Manoir , et plus si affinité.

Un article de Ouest France (https://www.ouest-france.fr/sport/rugby/edito-et-si-l-ouest-devenait-le-nouvel-eldorado-du-rugby-5937406) explique l’émergence du rugby de l’Ouest, galvanisé par la réussite de Vannes. Et si aujourd’hui Nantes n’a pas la voilure financière de Rouen , nul doute que si toutes les volontés s’unissent , Nantes aura son club professionnel . Le club ne se cache pas d’ailleurs et vise la montée en prod2 dans les quatre ans.

On est loin du moribond qui s’est maintenu péniblement il y a deux saisons. L’été dernier, Le Stade Nantais  s’est offert du confort en recrutant Geldenhuys (Nevers), Bouillon (Provence) et Le Bourhis (Bourg en Bresse). Au coté de joueurs formés au club et de quelques étrangers bien ciblés, comme Kartvelishvili ou Vailea ou encore le très solide sud africain Kruger en pilier, les nantais ont construit un effectif de qualité qui ne nécessitait que quelques retouches.

 

 

 

 

Site Officiel : https://www.stadenantais.fr/

Facebook : https://fr-fr.facebook.com/StadeNantaisRugby

Twitter : https://twitter.com/StadeNantais

C’est dans cette optique que le recrutement s’est voulu qualitatif avec trois  recrues phares :

L’ex montois Taulanga pour caler la mêlée et perforer les lignes, Tsukhishvili, poutre du pack de Trelissac l’an passé et  Thouchkaieff  (espoirs SUA), lui aussi doté de mensurations impressionnantes. Quelques autres joueurs ont rejoint un effectif dense qui sera très dur à manœuvrer et dont le pack en fera souffrir beaucoup.

Le Stade Nantais possède sur le papier toutes les garanties pour occuper une des six premières places et sera sans doute un prétendant aux deux premières. Le, pack semble très dense et derrière, le talent ne semble pas manquer , avec notamment l’ailier tonguien Vailea à suivre de près.

La réception de l’UCS dès le premier match fixera un peu plus les ambitions du club. l’an passé , les charentais s’étaient imposé 25/6  chez les ligériens. La préparation , victoire contre Niort (33/27), Vannes  espoirs (43/26) et Rennes ( 40/14) donne de l’espoir. A noter que le budget est quasi équivalent au notre à 1,7 M€

LE STADE


Les poudriers de Saint Médard ont eu chaud aux fesses. Après une saison difficile, 4 victoires un nul et 15 défaites, le club aurait dû disputer un play down pour conserver sa place en fédérale 1. Les déboires de Limoges lui ont évité ce chemin de croix.

Comme d’autres clubs, les girondins ont décidé de changer beaucoup de choses pour aborder plus sereinement la saison à venir , où l’objectif maintien sera quand même de rigueur.

Nouveau staff, Stéphane Gugnon (manager), Rémi Espitalier (avants), Batiste Deffiet (trois-quarts) (Christopher Poulain, ancien dacquois s’occupe des espoirs).

 

 

 

 

Site Officiel : http://www.smrc-gironde.com/

Facebook : https://fr-fr.facebook.com/smrcrugby/

Le recrutement a été axé sur la jeunesse, même si le retour de Jeandre Mynhardt ne colle pas à la phrase précédente. Sadio Traoré arrive du bassin avec de l’expérience en première ligne, comme Louis-Matthieu Jazeix, (Bergerac , 3eme ligne) ou Giorgi Suluashvili,(talon, Berre l’étang). Si Larribe (Limoges , mélée) arrive avec de l’expérience , les autres recrues sont plus en recherche de temps de jeu. Requet (Montauban, 2eme ligne), Batista (valence d’Agen, 2eme ligne), Herrera (pilier, Provence rugby) ou encore le carcassonnais Sellier (3/4), le montalbanais Faure (3/4), le limougeaud Schmitt (3 eme ligne) ont peu ou pas jouer dans l’équipe 1 de leur club précédent.

Les poudriers peuvent quand même s’attendre à une saison difficile. Ils ont perdu en amical contre Marmande 23 à 7. Cependant, si la mayonnaise prend, cette équipe devrait pouvoir proposer un rugby axé sur la vitesse.

On retrouvera dans l’effectif deux anciens dacquois : Justin Pendanx, dont le nom ne peut qu’évoquer la nostalgie des grandes heures de notre club et celles d’un rugby mort avec le professionnalisme, et Mathieu Ospital, qui engendre moins de souvenirs !

Les poudriers ont été en stage à la base aérienne de Mont de Marsan. Souhaitons-leur d’avoir l’esprit commando, ils vont en avoir besoin.

LE STADE


Changement de nom, logo épuré, la ville des assurances a clairement l’intention de prendre un nouveau départ et de se donner les moyens de ses ambitions, se qualifier pour le Du manoir, qui n’est plus le truc que l’on a gagné plusieurs fois quand les clubs de Nevers, Rouen , Vannes , Montpellier, Lyon … étaient en division 18, mais le nom du trophée que se disputeront les clubs classés de 3 à 6ème.

Les Niortais sortent d’une saison tranquille, où ils ne furent jamais menacés mais finissant assez loin de Tyrosse, dernier qualifié.

Les mutualistes ont commencé par renouveler leur encadrement en attirant l’ex entraineur du fécéo , Laurent Dossat, qui sera associé à Sébastien Morel.

Comme beaucoup de clubs, il y a eu du mouvement à l’intersaison. Le club a prospecté en haut de tableau Fed1 et même en prod 2 pour densifier sion effectif.

 

 

 

 

Site Officiel : http://www.stadeniortais.com/

Facebook : https://www.facebook.com/niortrugbyclubofficiel/

Twitter: https://twitter.com/NiortRugby1906

Ainsi , Jean-Baptiste ROIDOT (Carcassonne, Pro D2) , recrue phare, va densifier un pack qui gagne aussi en expérience. Valentin DESTRUELS (photographes) et  Damien FIERRO (Limoges) viennent renforcer la troisième ligne . Des espoirs rochelais viennent apporter la rigueur apprise dans le monde pro. Loncan (ex Stado) aura sa chance au talon.

Derrière, arrivée de Guénin (Limoges ) avec de bonnes stats de buteur ou encore Canivet (St Nazaire). Le nom de Pisano est aussi avancé mais il aurait signé ailleurs 

LE STADE


Deuxième saison pour l’équipe du bassin en fédérale 1. L’an passé, le club s’est maintenu aisément , finissant 8ème d’une poule avec une belle marge de sécurité sur les derniers dans une poule qui comptait déjà Niort, Langon, Nantes, St Medard et l’UCS. Autant dire que cette année, les riverains du bassin partent en terrain connu. Ils auront d’ailleurs d’entrée le privilège d’affronter Rouen et nul doute que les autres protagonistes du lot regarderont leur prestation avec attention.

Le club a réalisé un recrutement qualitativement intéressant en attirant des joueurs rompus aux joutes supérieures, notamment les deux Tarbais Domec (arrière/ailier) et Bats (charnière), deux joueurs titulaires au Stado l’an passé. Avec eux, Farmer, ancien joueur de Dax, arrive de Bergerac remplacer Tesquet prenant sa retraite.

On peut aussi ajouter l’arrivée de troisième ligne Molcard, arrivant de Provence rugby avec une belle carte de visite. Tous les clubs de fédérale ne peuvent se vanter d’avoir dans leur effectif autant de joueurs ayant une expérience aussi aboutie dans le monde professionnel.

 

 

 

 

Site Officiel : https://www.rcba-officiel.fr/

Facebook : https://www.facebook.com/RCBARugbyClubLaTesteArcachon/?ref=py_c

Supporters : https://fr-fr.facebook.com/ClubDesSuportersDuRcbaLaTesteArcachon/

 

Blanc (espoir Albi), Bouet (Aubeans , 2eme ligne), Grafouillère (Marmande, pilier), Estorge (Aurillac,pilier) complètent un recrutement qui renforcera à coup sur les girondins .

Pour s’étalonner, le RCBA a choisi de jouer deux fois Tyrosse. La première avec succès au pays de la fougère 28/21. La seconde sortie au pied de la dune a été moins probante, avec une belle pile à l’arrivée 35/12.

Si l’une des places qualificatives ne sera pas évidentes à atteindre, on peut supposer que le maintien ne devrait pas poser de trop de problèmes à une équipe qui sur le papier possède un effectif lui permettant de pratiquer un rugby de mouvement

On retrouvera Jean Baptiste Cros, passé par chez nous, ou encore Christophe Gayon qui a longtemps porté le maillot Tyrossais.

 

LE STADE

 

https://www.latestedebuch.fr/les-equipements-sportifs-2/la-plaine-des-sports/

 

 

 

 

 

 

 

 


 

Trelissac n’était sans doute pas attendu si haut l’an passé. Après une saison régulière amplement réussie et une deuxième place de poule derrière Blagnac, les dordognots ont faut une phase finale parfaite, sauf pour les cardiaques, puisqu’ils ont sorti La Seyne et Saint Jean de Luz avec deux points d’écart… sur deux matchs. Passé Oloron, c’est en finale contre Lavaur que le SAT échouera, après prolongation.

L’intersaison aura donc été courte. 11 joueurs ont quitté le club, dont quelques titulaires de la finale Cousin , GajionOspreys) ou encore Tsukisvili ainsi que Leon qui rejoint Rouen.

Le club s’est efforcé d’attirer de nouveaux joueurs et fidèle à sa politique qui lui a si bien réussi, s’est tourné vers des joueurs étrangers.

 

 

 

 

Site Officiel : http://rugby-sat.com/

Facebook : https://fr-fr.facebook.com/SATRUGBY/

Cotze (2ème ligne sud africain) ou Alfonso Colombo (deuxième ligne argentin, en attente d’un visa) sont les symboles de cette politique. Deux piliers de fédérale 1 arrivent aussi, l’un de Lavaur, Burtila et l’autre de l’UCS, Dorotte. A ces joueurs on doit ajouter quelques arrivées locales, de Nontron notamment.

Le club pourra s\'appuyer sur l\'ancien Montois et Montalbanais Florent Cazeaux.

Enfin le SAT aura un nouvel entraineur des avants Mathieu Thouron, venant de Mussidan. Il aura sans doute du travail pour reconstituer un cinq de devant souverain , après le départ de plusieurs joueurs importants. Il sera assisté de Sylvain André.Après une victoire contre Limoges 28/17, le SAT se testera une dernière fois contre Marmande avant d’aller débuter la saison à Suresnes.

Difficile de situer cette équipe qui sera de toutes les façons difficile à manœuvrer, surtout à domicile. Cependant la perte de quelques cadres et un effectif à ce jouer light en seconde ligne (comme quoi, on n’est pas les seuls) laissent à penser que la lutte pour la qualification sera ardue.

 

LE STADE

 

Stade Firmin Baudou (source wikipedia)

 

 


Page 1 sur 14

Photos

2018-10-05 dax rouen 8  23   10.jpg
Custom Adv 2
Category Name

Lorem ipsum dolor elit sit amet, consectetuer adipiscing proin sed odio.

Custom Adv 1

Association Allezdax.com

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit. Proin sed odio et ante adipiscing lobortis. Quisque eleLorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit. Proin sed odio et ante adipiscing lobortis. Quisque eleifend, arcu a dictum varius, risus neque venenatis arcu, a semper massa mi eget ipsum.

U.S.Dax Twitter