Laurent Blanc

16 Fév 2008 05:53 #6175 par south
  • south
  • Portrait de south Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Membre platinium
  • Membre platinium
  • On est des brêles et puis c'est tout !!!!!
Plus d'infos
Après Mourinho et Van Basten, le nom de Laurent Blanc est avancé pour remplacer Frank Rijkaard la saison prochaine au FC Barcelone. Vendredi soir,la radio espagnole Cadena SER, situait le coach bordelais, révélation du championnat français, dans le collimateur des dirigeants du FC Barcelone.

Ceux-ci apprécient la personnalité du \"président\", plus connu à Barcelone sous le nom de \"Monsieur\" Blanc (en Français dans le texte), après son passage réussi au Barça où il remporta avec Bobby Robson, une Coupe du Roi et une Coupe des coupes (1996-97). La sérénité du personnage et son goût prononcé pour le foot offensif en ferait un candidat sérieux pour le poste d'entraîneur du club catalan, si Rijkaard n'était pas reconduit une sixième saison, option la plus probable actuellement. Le manque d'expérience du coach des Girondins reste son principal handicap. - F. T.

DIRIGEANTS DEMISSION !!!!!!!!

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

16 Fév 2008 12:11 #6183 par Angie
Plus d'infos
Il manquerait plus que ça tiens. Pourtant il est pas éternel à Bordeaux mais aujourd'hui j'arrive pas à m'imaginer quelqu'un d'autre que le duo Blanc-Gasset sur le banc.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

16 Fév 2008 12:31 #6186 par jerome
Plus d'infos
Je ne pense pas qu'il partira... mais il n'a signé qu'un contrat de deux ans avec les Girondins. JLT n'est pas fou, et il l'a déjà fait prolonger et on le sait pas, ou c'est dans les cartons...

Attends qu'un prince charmant trouve le chemin du stade et réveille la belle dacquoise au bois de Boulogne dormant

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

16 Fév 2008 12:55 #6189 par kekito
  • kekito
  • Portrait de kekito
  • Hors Ligne
  • Membre platinium
  • Membre platinium
  • ROUGE & BLANC !!! WHAT ELSE ?
Plus d'infos
pour moi c'est du n'importe quoi... blanc a réussi au barça? moaui il y a pas disputé bcp de matches de mémoire... et la filière néerlandaise fai foi là bas donc ça restera Rijkaard ou alors ça sera un autre hollandais... van basten?

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

16 Fév 2008 13:29 #6193 par Landeno
Plus d'infos
kekito écrit:

pour moi c'est du n'importe quoi... blanc a réussi au barça? moaui il y a pas disputé bcp de matches de mémoire... et la filière néerlandaise fai foi là bas donc ça restera Rijkaard ou alors ça sera un autre hollandais... van basten?


Ou Van Gaal, le pote à Duga ! Passé au Barça déjà (de 1997 à 2000 puis en 2002-2003).

Ils se sont calmés quand même sur les Hollandais au Barça mais pour Blanc , j'y crois pas trop. Il y a vraiment une culture du jeu à respecté là-bas, et je pense pas qu'ils confieront les clés à un néophyte.

Je pense que Mourhino tient la corde, il y est déjà passé en tant qu'adjoint de Van Gaal, par contre sa côte de popularité auprès des supporters en Catalogne a nettement baissé lors des affrontements entre le Barça et Chelsea en champions league. Il s'était amusé avec ses déclarations sulfureuses comme d'hab, le Nou Camp l'avait accueilli avec une immence banderole : \"Ce Portugais est un fils de P...\"

Ambiance !

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

16 Fév 2008 13:59 #6194 par jerome
Plus d'infos
Landeno écrit:

Il y a vraiment une culture du jeu à respecté là-bas, et je pense pas qu'ils confieront les clés à un néophyte.

Euh... il avait entrainé qui Rijkaard avant de prendre le Barça ?

Attends qu'un prince charmant trouve le chemin du stade et réveille la belle dacquoise au bois de Boulogne dormant

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

16 Fév 2008 14:06 #6195 par south
  • south
  • Portrait de south Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Membre platinium
  • Membre platinium
  • On est des brêles et puis c'est tout !!!!!
Plus d'infos
jerome écrit:

Landeno écrit:

Il y a vraiment une culture du jeu à respecté là-bas, et je pense pas qu'ils confieront les clés à un néophyte.

Euh... il avait entrainé qui Rijkaard avant de prendre le Barça ?


de mémoire il avait été selectionneur des pays bas dés sa carrière de joueur terminée, il était à la tête des orange en 2000 lorsqu'on a gagné l'euro.;d'ailleurs c'est l'italie qui les avait éliminés aux pénos aux bataves...

il a aussi entrainer rotterdam je crois et il a été viré puisqu'il a coulé le club en d2..

DIRIGEANTS DEMISSION !!!!!!!!

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

16 Fév 2008 14:14 #6196 par Landeno
Plus d'infos
south écrit:

de mémoire il avait été selectionneur des pays bas dés sa carrière de joueur terminée, il était à la tête des orange en 2000 lorsqu'on a gagné l'euro.;d'ailleurs c'est l'italie qui les avait éliminés aux pénos aux bataves...

il a aussi entrainer rotterdam je crois et il a été viré puisqu'il a coulé le club en d2..


Exact, c'est ça. Sélectionneur des Pays-Bas, c'est une belle expérience quand même puis, avec Cruyff dans l'organigramme du Barça, ça aide.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

06 Mar 2008 21:39 #7181 par Landeno
Plus d'infos
8ème de finale de la Coupe UEFA :

RSC Anderlecht 0 - 5 Bayern Munich

But pour le Bayern : Altintop(9e),Toni(45e),Podolski(57e),Klose(67e), Ribéry(86e)


Moi je dis : Bien vu Lolo !!!:laugh:

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

06 Mar 2008 22:23 #7186 par warkov
Plus d'infos
oui c'est surtout bien vu de s'être fait éliminer avant d'être diffusé sur M6 et commenté par cette buse de Ferreri !!

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

26 Déc 2009 13:20 - 26 Déc 2009 14:35 #45568 par Christian
  • Christian
  • Portrait de Christian
  • Hors Ligne
  • Membre elite
  • Membre elite
  • Rouge et Blanc For Ever
Plus d'infos
Football - Ligue 1
26/12/2009 - 09:52
Blanc regarde partout

Cumulant les succès depuis qu'il est devenu entraîneur il y a seulement deux ans et demi, Laurent Blanc a la cote. Bordeaux voudrait le garder. Des grands clubs européens pourraient lui faire les yeux doux. Puis il y a les Bleus. L'intéressé, lui, ne veut pas se presser. Mais il n'écarte rien.


Alors ? :unsure: que va-t-il faire ?
allez y ! lâchez vous ;)

Edit Jerome : J'espère Christian qu'en 2010, tu prendra la resolution de regarder si des sujets existent avant d'en ouvrir un autre :)
Dernière édition: 26 Déc 2009 14:35 par jerome.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

26 Déc 2009 14:31 #45572 par jerome
Plus d'infos
Alors, à priori, d'après ce qui se trame ici à Bordeaux, Blanc restera si Bordeaux se donne les moyens de passer un cap. Donc, en gros, si le stade se fait et si les dirigeants donnent l'assurance d'un meilleur effectif, il restera. Car pour Blanc, il est plus interessant pour l'instant de porter une équipe comme Bordeaux au plus haut et de la faconner à son image...

Attends qu'un prince charmant trouve le chemin du stade et réveille la belle dacquoise au bois de Boulogne dormant

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

26 Déc 2009 18:44 #45576 par Christian
  • Christian
  • Portrait de Christian
  • Hors Ligne
  • Membre elite
  • Membre elite
  • Rouge et Blanc For Ever
Plus d'infos
Christian écrit:

Football - Ligue 1
26/12/2009 - 09:52
Blanc regarde partout

Cumulant les succès depuis qu'il est devenu entraîneur il y a seulement deux ans et demi, Laurent Blanc a la cote. Bordeaux voudrait le garder. Des grands clubs européens pourraient lui faire les yeux doux. Puis il y a les Bleus. L'intéressé, lui, ne veut pas se presser. Mais il n'écarte rien.


Alors ? :unsure: que va-t-il faire ?
allez y ! lâchez vous ;)

Edit Jerome : J'espère Christian qu'en 2010, tu prendra la resolution de regarder si des sujets existent avant d'en ouvrir un autre :)



ok jérome !
mais quand même, c'est un sujet qui a été ouvert il y a un an et 10 mois et apparemment, il n'a pas eu gros succès à l'époque - alors tu comprends s'il faut remonter à "mathusalem" !

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

26 Déc 2009 22:37 #45580 par kekito
  • kekito
  • Portrait de kekito
  • Hors Ligne
  • Membre platinium
  • Membre platinium
  • ROUGE & BLANC !!! WHAT ELSE ?
Plus d'infos
christian il faut regarder en page 2 ou 3 c'est vite fait car ça te prend moins de tps à toi qu'à nous modo de fusionner ton truc avec le sujet originel
et puis mette un titre qui parle ça serait mieux parce que "partira, partira pas, on pourrait le mettre aussi dans la section "usdax - actu du club" ...

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

31 Déc 2009 11:40 #45630 par south
  • south
  • Portrait de south Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Membre platinium
  • Membre platinium
  • On est des brêles et puis c'est tout !!!!!
Plus d'infos
Début de carrière
Après un stage de formation à Montpellier, Laurent Blanc commence sa carrière professionnelle en 1983. Doté d'une excellente technique individuelle et d'une remarquable vision du jeu, il occupe un poste de milieu de terrain offensif. Il est de l'aventure montpelliéraine qui aboutit à la montée en première division en 1987.

Ce n'est qu'au bout de quelques années (sur les conseils de Michel Mézy notamment) que Laurent Blanc descend en défense centrale, poste auquel le prédispose son physique (1,92 m pour 84 kg) et surtout son tempérament calme à même de rassurer l'équipe. C'est à ce poste qu'il remporte le Championnat d'Europe de football Espoirs 1988.

S'adaptant parfaitement au championnat de France de première division, il inscrit de nombreux buts (sur penalty ou de la tête). En effet, de 1987 à 1991, il inscrit toujours plus de 12 buts par saison. Il remporte avec son équipe une coupe de France en 1990.

Jusqu'au doublé avec l'AJA
En 1991, Laurent Blanc tente une première expérience en Italie, à Naples. Défenseur très porté vers le but adverse, il peine à se faire aux exigences tactiques de son équipe. À l'issue d'une saison honorable (31 matchs et 6 buts inscrits) mais peu concluante, il revient en France, à Nîmes, puis à l'AS Saint-Étienne, de 1993 à 1995 où il retrouve toute son efficacité défensive et offensive (13 buts la dernière année). Malheureusement en pure perte car les Verts sombrent dans le classement, ne devant leur maintien qu'à la décision de la Ligue de ne pas faire remonter l'OM, à cause de finances trop précaires.

L'AJ Auxerre le recrute en 1995. Guy Roux souhaitait trouver un successeur à l'international néerlandais Frank Verlaat, mais aussi relancer le joueur, comme auparavant l'international belge Enzo Scifo (de 1989 à 1991) et l'international français Alain Roche (de 1990 à 1992). Mission accomplie : certes, il se blesse rapidement mais revient après la trêve hivernale fin 1995 et réalise la saison parfaite en remportant un doublé coupe/championnat.

L'épisode FC Barcelone
En cette fin de saison 1996, Laurent Blanc est convoité par de nombreux clubs européens, et c'est finalement le FC Barcelone qui emporte la signature du libéro de l'Équipe de France. Sa deuxième tentative étrangère ne s'avère pas aussi concluante que prévue. Recruté par Johan Cruyff, l'entraîneur néerlandais est remercié le jour même de la signature du contrat. Il remporte fin août la Supercoupe d'Espagne face à l'Atletico Madrid, mais une blessure perturbe ses débuts en Liga. Il parvient tout de même rapidement à décrocher une place de titulaire au sein de la défense catalane. La seconde partie de saison est plus délicate avec un carton rouge en 1/4 de finales de Coupe des Coupes, puis une blessure contre Extremadure qui le prive du classico contre le Real Madrid et de la finale de la Coupe des Coupes qui oppose le Barça au PSG. Malgré 28 matchs de championnat, 5 matchs européens et 4 matchs de coupe, Laurent Blanc n'est pas le titulaire indiscutable qu'il se doit être à un an de la Coupe du Monde et décide de quitter le club.

La naissance du « Président »
Il revient une fois de plus en France en 1997, à l'OM, convaincu par Rolland Courbis. À l'OM il apporte beaucoup à une équipe en perte de confiance et lui permet dès sa première année de se positionner en 4e position du championnat. La même saison, il marque 11 buts (coups francs, penalties, têtes...). C'est à cette époque qu'il gagne le surnom de « Président ». Il marque seulement 2 buts en 1998-1999 mais reste solide en défense. En 1999, après la conquête de la Coupe du monde 1998 et la finale perdue avec l'OM en Coupe UEFA, il est contraint au départ car Rolland Courbis supporterait mal que son capitaine ait plus d'influence que lui auprès des dirigeants et supporters olympiens. Il repart une nouvelle fois à l'étranger. L'Inter Milan le recrute pour renforcer sa défense centrale.

En 2001, c'est Manchester United qui le recrute pour construire une des meilleures équipes d'Europe, avec notamment Fabien Barthez dans les buts. Il prend sa retraite en 2003, achevant sa carrière sur un titre de champion d'Angleterre.

L'Équipe de France Avec les Espoirs, Laurent Blanc est champion d'Europe 1988 . L'année suivante, dès le second match à la tête de la sélection de Michel Platini, il est appelé à disputer son premier match en équipe de France A, le 7 février 1989, contre la sélection République Irlandaise.
C'est le début d'une aventure avec les Bleus.
Cette sélection française en reconstruction ne peut se qualifier pour le mondial 1990. Elle aligne néanmoins une impressionnante série de 19 matches sans défaite dont 10 victoires en 10 rencontres pendant la phase de qualification pour l'Euro 92, ce qui en fait un des favoris pour la phase finale, mais durant laquelle Laurent Blanc et les siens se font sortir dès les poules, par les futurs vainqueurs de l'épreuve: le Danemark.

À l'issue du fiasco des éliminatoires pour la Coupe du monde de football 1994, Blanc, peu épargné par les critiques, annonce qu'il renonce désormais à l'équipe de France. L'une des priorités d'Aimé Jacquet, le nouveau sélectionneur national, est de faire revenir Blanc sur cette décision.

Blanc devient l'un des joueurs les plus importants des Bleus de Jacquet, que ce soit sur et en dehors du terrain. Il participe ainsi à l'Euro 1996 en Angleterre où la France échoue en demi-finale contre la République Tchèque. Il s'agit de la naissance de la grande équipe qui devient championne du monde deux ans plus tard.

Exemplaire durant la Coupe du monde 1998, décisif en huitièmes de finale face au Paraguay, où il inscrit le but de la qualification en prolongation à la suite d'une passe de la tête de David Trezeguet sur un centre de Pirès, il est pourtant absent de la finale en raison d'un carton rouge reçu en demi-finale pour avoir giflé le joueur croate Slaven Bilic suite à un accrochage entre les deux joueurs. Cette sanction est une des grandes déceptions de sa carrière et est vécue par les supporters et ses équipiers comme une injustice, Laurent Blanc ayant une réputation de fair-play.

Parmi les images fortes de la Coupe du monde 1998, en France, il en est une qui reste gravée dans les esprits des supporters français : lorsque Laurent Blanc, avant chaque match, embrasse la tête rasée de Fabien Barthez. Ce geste rituel est attendu par tous au fur et à mesure de l'avancée de la compétition.

Après la victoire de 1998, il participe également à la victoire à l'Euro 2000. Parfois critiqué lors des matchs de qualifications où l'on stigmatise son âge et son manque de vitesse, il reste solide et fiable en défense centrale lors de la phase finale en Belgique et aux Pays-Bas et ne laisse pas échapper le titre. À l'issue du tournoi, il annonce sa retraite internationale, comme son capitaine Didier Deschamps.

Le Président entraîneur [modifier]
Ayant passé ses diplômes, Blanc souhaite entraîner au plus vite un grand club en sautant l'étape d'entraîner des clubs de plus faible envergure. Ceux-ci hésitent à faire confiance à un homme leader certes, mais inexpérimenté. Après des approches infructueuses de l'OM, ce sont les Girondins de Bordeaux qui lui offrent finalement son premier poste en 2007, en remplacement du Brésilien Ricardo.

Pour sa première saison sur un banc de Ligue 1, Laurent Blanc est distingué. Il remporte le trophée UNFP du football de « meilleur entraîneur de Ligue 1 » [1]. Le 31 mai 2009, grâce à la victoire contre Caen, Bordeaux et Laurent Blanc deviennent Champion de France, 10 ans après leurs derniers sacre, mettant ainsi fin au règne de l'Olympique Lyonnais qui perdurait depuis 2002.

Profil du joueur Bien qu'il ne fût pas un réel libéro (du moins en équipe de France qui évoluait avec une défense en ligne), Laurent Blanc fut un défenseur "offensif" dans la lignée de joueurs tels que l'allemand Franz Beckenbauer. Formé à l'origine comme milieu de terrain offensif, il était réputé pour ses qualités techniques, sa vision du jeu et son sens du but. Ces qualités lui permirent de se convertir en un défenseur très adroit dans les relances et n'hésitant pas à monter sur les actions offensives. Son placement et sa lecture du jeu compensaient amplement une certaine lenteur et lui évitait de se lancer dans des tacles hasardeux. Durant sa carrière, Blanc avait la réputation d'un joueur défendant toujours "debout" et de manière propre. Sa technique lui permettait aussi de garder son sang-froid dans les situations délicates, lui donnant l'impression de toujours maîtriser son calme et de rassurer ses coéquipiers.

Joueur élégant, au port altier, il fut aussi un très grand buteur en dépit de sa position reculée sur le terrain. Si son jeu de tête fut à l'origine de certains de ses buts sur corners, d'autres furent inscrits dans le cours du jeu, soit sur ses montées, soit sur des coups de pieds arrêtés (penalty ou coup franc).

Très régulier, il n'a connu que très peu de passages à vide en équipe de France, devenant à la fin des années 1990 l'un des cadres les plus sûrs de l'équipe. Son rayonnement sur le terrain, sa maîtrise technique, son sang-froid ainsi que son influence sur ses coéquipiers lui ont valu le surnom de « Président ».

En équipe de France, Laurent Blanc était positionné demi relayeur sous l'ère Platini, avant de se confirmer sous l'ère Houllier défenseur axial de la sélection. Dès lors, lorsque ces 5 défenseurs étaient alignés ensemble sur le terrain : Fabien Barthez, Lilian Thuram, Laurent Blanc, Marcel Desailly et Bixente Lizarazu l'équipe de France n'a jamais perdu. Plus fort encore: entre 1994 et la prise en main de l'équipe de France par Aimé Jacquet et la fin de sa carrière internationale en 2000, Laurent Blanc n'a connu qu'une seule fois la défaite (France-Angleterre 0-1 le 7 juin 1997).

DIRIGEANTS DEMISSION !!!!!!!!

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

01 Fév 2010 11:32 #46582 par oggy
Plus d'infos
salut

ce matin le 10 sport annonce que laurent blanc a donné son accord pour l'équipe de france à la FFF, resterait que l'aspect financier à regler.

officialisation prévu en avril 2010. :unsure:

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

08 Fév 2010 17:33 #46777 par Landeno
Plus d'infos
L'Equipe.fr :
Laurent Blanc n'y est pas allé par quatre chemins ce lundi, en conférence de presse, au sujet du calendrier démentiel qui attend les Girondins lors des semaines à venir. Toujours partisan de jouer avec «ambition» sur tous les tableaux possibles, le "Président" a menacé d'envoyer l'équipe de CFA en demi-finale de Coupe de la Ligue (le mercredi 17) si son club n'est pas davantagé écouté sur sa demande concernant la réception d'Auxerre (jouer le 19 plutôt que le 20).

Les Grecs l'ont fait...

«Au départ, on voulait avancer le match face à Auxerre de vingt-quatre heures, parce qu'il me semblait qu'avoir quatre jours de récupération avant de jouer l'Olympiakos (match aller, le 23 février, 8e de finale aller C1) était une bonne chose, a-t-il d'abord indiqué. D'ailleurs, ne nous y trompons pas, les Grecs ont fait en sorte de reporter leur match de la journée précédente. Cela nous paraissait logique, étant donné qu'une équipe (l'OM), je le rappelle, avait éliminé (sic) son match (en retard à Sochaux) pour préserver ses chances de passer en Ligue des champions (avant Marseille - Real Madrid en décembre). Malheureusement, on nous a dit qu'on ne pouvait pas... Et pas parce ''qu'on'' ne voulait pas, mais parce que notre match face à Saint-Étienne (L1) était programmé par la télévision dimanche prochain.» En clair : puisque Saint-Etienne - Bordeaux se joue dimanche 14, avancer Bordeaux - Lorient au 19 empêcherait la tenue de la demi-finale de Coupe de la Ligue le 17... un match qui aurait déjà dû avoir lieu la semaine dernière.

«Et puisque nous avons eu la bonne idée de nous qualifier pour la demi-finale de Coupe de la Ligue, cela fait quatre matches en dix jours. Dîtes-nous où on protège les clubs qui sont qualifiés en C1 ? a-t-il ensuite lancé, perplexe. L'urgence est là, et elle est de se donner les meilleurs moyens pour bien aborder cette compétition. Si je me souviens bien, il avait été dit des choses en ce sens au départ de la saison. Et puisque nous sommes qualifiés, notre demande ne me paraît pas infondée». En entendant un éventuel report de la rencontre face à Auxerre, que le staff aquitain espère reporter à la fin du mois de mars, Laurent Blanc s'est dit «prêt à envoyer la CFA» à Lorient, en Coupe de la Ligue. Comme si cela allait convaincre la LFP de programmer les ''pros'' 48 heures plus tard...

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

14 Mai 2010 05:40 #50446 par south
  • south
  • Portrait de south Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Membre platinium
  • Membre platinium
  • On est des brêles et puis c'est tout !!!!!
Plus d'infos
Deschamps qui était l'invité de Biétry sur l'équipe TV a reconnu avoir eu au téléphone L.Blanc et que ce dernier serait bien le sélectionneur..

bon faut se méfier de la desche mais si ça s'avère vrai, je dirais simplement: Tout ça pour ça....merci à lui d'avoir plombé la saison des bordelais

DIRIGEANTS DEMISSION !!!!!!!!

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

14 Mai 2010 08:19 #50448 par bruno
Plus d'infos
mouais, le probleme de Blanc , c'est que sa première "crisette" en tant qu'entraineur, il n'a pas su la gérer.Pour moi, ça le discrédite un peu. Mais bon, passer après Raymond ne peut qu'être un atout.

La chute n'est pas un échec,L'échec c'est de rester là où l'on est tombé (Socrate)

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

16 Mai 2010 08:31 #50475 par south
  • south
  • Portrait de south Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Membre platinium
  • Membre platinium
  • On est des brêles et puis c'est tout !!!!!
Plus d'infos
ouais bon enfin on en sait pas plus ce matin et si c'est pour annoncer qu'il prend l'EDF ce matin c'était pas la peuine pffff..

bref quand même 6 mois cauchemardesques il faut bien l'avouer..

le cauchemar ne va t il pas continuer avec les départs des cadres et de blanc..et les arrivées de pablo correa à la manoeuvre accompagné de maoulida, hadji et baky koné? :pigepas

DIRIGEANTS DEMISSION !!!!!!!!

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: francis

En direct du twitter officiel

Allezdax.com © 2022

Search