Interview Maxime Petitjean

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Voici une interview de Maxime Petitjean qui nous a répondu avec énormément de gentillesse.

1) Bonjour Maxime, peux-tu brièvement nous relater ton parcours rugbystique ?
J'ai commencé le rugby à l'école de rugby de Tulle à l'âge de 5 ans. A 17 ans je suis parti à Aurillac au centre de formation. Un an plus tard je faisais mes premiers matchs en première. Je suis donc resté quatre ans à Aurillac. En 2005 j'ai rejoint le CABrive où j''ai passé trois saisons et ensuite l'USDAX.

2) Tu avais été pressenti à Dax l'an passé, qu'est-ce qui t'a fait repousser les propositions ? Ne l'as-tu pas regretté au vue des carences en 10 de l'USDAX en 2007/2008 ?
Cela faisait trois saisons que l'USDAX me contactait. La saison dernière j'ai décidé de rester à Brive car le club m'avait fait une bonne proposition. Au moment où Marc Lièvremont m'a contacté, l'USDax n'était pas encore monté en Top 14 car la saison de pro D2 n'était pas finie. De plus, cela faisait que deux ans que j'étais à Brive donc je pensais m'installer un peu plus durablement.
Je n'ai pas regretté de rester à Brive car j'y ai passé des moments mémorables et j'ai appris beaucoup sur le plan humain et rugbystique.

3) Tu t'es engagé très tôt avec Dax cette année. La D2 ne te faisait pas peur ? Avais-tu l'espoir quand même de jouer en élite ?
C'est vrai que je me suis engagé trés tôt, mais j'avais vraiment la volonté de quitter Brive. Dax m'avait contacté les années précédentes et c'est ce qui m'a amené ici. Je savais que le club était vraiment interessé. La pro D2 ne m'a pas fait peur car je savais que même si le club descendait, l'objectif aurait été la remontée immédiate. Au moment de la signature les problémes financiers d'Albi étaient déja connus donc je gardais un espoir de jouer en Top 14 avec mon nouveau club.

4) A Dax depuis quelques mois, y a-t-il beaucoup de différences dans l'approche du jeu que ce que tu as connu à Brive ?
Il n'y a pas beaucoup de différence dans l'approche du jeu avec Brive, car la saison dernière, le jeu que nous avons tenté de mettre en place était basé sur le mouvement comme ici.

5) Es-tu surpris par le niveau du jeu de l'USDax cette saison ?
Je ne suis pas du tout surpris par le niveau de jeu de l'usDax. L'équipe est constituée de trés bon joueurs. Je pense que le recrutement a été judicieux. L'an passé Dax avait déja montré de belles choses. Dès les premiers entrainements, j'ai senti une bonne ambiance et une réelle envie d'avancer ensemble.

6) On a l'impression que pour un buteur, on peut tout réussir les yeux fermés ou au contraire passer complètement à côté. Comment peut-on essayer d'expliquer ce phénomène ?
C'est vrai que le rôle du buteur est un peu ingrat car si on "enquille" on est les dieux et si on manque tout on est des moins que rien. Quand un buteur est en pleine confiance c'est plus facile, quand on commence à en louper 1 ou 2 le doute arrive et c'est ce qui peut faire passer à côté. Pour ma part je savais que j'allais être trés attendu là-dessus et je me suis mis trop de pression. Ce sont des moments pas faciles à gérer mais je sais que ça va revenir. La saison est longue.
 
7) Les nouvelles règles, par exemple celle qui interdit de dégager un ballon rentré par un partenaire dans les 22, sont elles perturbantes pour un ouvreur ?
Les nouvelles règles ont été difficiles à assimiler, surtout celle du coup de pied dans les 22m. Les premiers matchs on oubliait quelques fois que l'on n'avait plus le droit de taper directement surtout dans les moments de fatigue. De ne plus pouvoir taper directement en touche permet de voir quelques relances en plus ou alors des échanges de jeu au pied interminables entre les 2 équipes. Mais maintenant ces nouvelles règles commencent à être comprises par tous.

8) De même, avec le recul de la défense sur la mêlée, y a-t-il des changements fondamentaux dans la défense d'un ouvreur par rapport à l'an passé ?
Pour la défense il y a pas mal de changements. Avec le recul de 5m, l'attaque a davantage le temps de se lancer et donc de manoeuvrer la défense. Ce qui augmente la difficulté.

9) Qu'attends-tu du challenge européen ?
Ce que j'attend du challenge européen c'est du temps de jeu. Cette compétition n'est pas la priorité du club et permet donc à tous d'avoir du temps de jeu. De plus, nous jouons des équipes très bonnes, ce qui permet de se frotter à des joueurs de niveau international. C'est bien de voir où on en est par rapport a eux.

10) On est tous persuadé que tu reviendras à l'excellent niveau que tu as eu à Brive. Qu'est-ce qui pourrait être le détonateur ?
Je ne pense pas avoir perdu le niveau que j'avais à Brive. La seule chose, c'est que je n'ai pas la réussite que j'ai eu les autres années. Il n'y a pas de raison que ça ne revienne pas. Je m'entraine toujours autant et les résultats sont bons à l'entrainement, la confiance revient petit à petit. L'élément qui pourrait étre déclencheur serait peut être de faire un bon match en Italie ce week-end et que les tirs au but se passent bien.
 

11) Enfin, comment te sens-tu à Dax ? Y a-t-il des choses qui t'ont surprises par rapport à ce que tu connaissais ailleurs ?
Je me sens vraiment trés bien à Dax. L'ambiance est très bonne au sein du club, la région est superbe et les gens très accueillants. Il ne me manque que la réussite au pied et ça serait le top. La chose qui m'a le plus surpris c'est l'accueil des gens. Les gens sont prêts à vous rendre un service quand ils le peuvent et c'est vrai que cette qualité est plus développée qu'en Corrèze.

Merci infiniment Maxime pour ta gentillesse.

 
 
 
 
 

En direct du twitter officiel

Allezdax.com © 2019

Search