MEDIAS ET USD

31 Juil 2020 19:44 #122271 par DALTON
  • DALTON
  • Portrait de DALTON
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Administrateur
  • Rendez nous la préfecture !!!
Plus d'infos

Midol du 31 juillet
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: jerome, Roland974, le bougnat, Pascale
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

07 Aoû 2020 15:12 #122281 par TCHOU40
Plus d'infos
trop petit impossible de lire

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

07 Aoû 2020 16:08 #122283 par francis
Plus d'infos
Dax oscille entre patience et insouciance


Publié le 02/08/2020 à 16:01 / Mis à jour le 02/08/2020 à 16:01
 Nationale
S’il ne fait pas partie des favoris à la montée en Pro D2, le club landais va miser sur la continuité de son effectif pour bien figurer dans ce nouveau championnat.
C’est un avis que l’on entend beaucoup chez les présidents de clubs de Nationale : la création de cette division intermédiaire est précipitée, voire prématurée. "La première réponse que j’ai donnée à Bernard Laporte était que je n’étais pas pour la création de cette division, mais que s’il y a obligation d’être en Nationale pour accéder au Pro D2, Dax irait !", déclarait il y a quelques semaines le président de l’USD, Benoît August.

Toujours est-il que Dax est maintenant engagé dans ce nouveau championnat intermédiaire entre Fédérale 1 et Pro D2. Logique pour un club qui jouait déjà les premiers rôles au plus haut niveau amateur, avec une deuxième place de poule au moment de l’arrêt du championnat. "Le début de saison a été compliqué, nuançait August. On a mis un petit moment à mettre nos valeurs en œuvre parce que notre équipe était jeune."

Un nouveau staff pour une nouvelle vie
Miser sur les jeunes, une politique voulue par l’équipe dirigeante dacquoise. Ces dernières années, le club landais a été rejoint par plusieurs espoirs prometteurs : Dumain, Loiret, Aletti ou Polutele, tous passés par le centre de formation de Bayonne, ont trouvé dans la Fédérale 1 le terrain parfait pour exprimer leurs qualités. Mais Dax peut également compter sur les produits de la formation landaise : l’arrière mugronais Théo Gatelier (22 ans), qui a inscrit six essais en 28 matchs sur les deux derniers exercices, a levé l’option sur sa dernière année de contrat et évoluera encore sous les couleurs rouge et blanche à la reprise.
Un projet basé sur les jeunes espoirs nécessaire pour l’USD, qui table sur "une baisse de 30 ou 35 % du budget". Les dirigeants dacquois ont tout de même réussi à attirer plusieurs joueurs confirmés, comme l’international géorgien Lasha Lomidze, mais aussi plusieurs joueurs de Montauban, dont le centre Robert Lilomaiava qui vient compenser le départ du capitaine Florian Argel. Autre départ de poids, celui de l’entraîneur en chef Frédéric Tauzin, qui retourne dans son ancien club d’Anglet.
Séduit par le projet présenté par Benoît August et la proximité de ses affaires immobilières biarrotes, c’est l’ancien entraîneur du BOPB Jack Isaac qui arrive en tant que manager du club, accompagné par Arnaud Mignardi et par l’ancien préparateur physique de Bayonne et du PSG féminin Pierre Lassus. Avec l’entraîneur des avants Stéphane Barbéréna qui reste au club, c’est un cocktail intéressant qui tentera d’emmener Dax jusqu’à la qualification, objectif donné par Benoît August. Si rien ne presse pour une éventuelle montée en Pro D2, le club qui a quitté le deuxième échelon professionnel en 2018 compte bien retrouver ses lettres de noblesse.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Pascale, TCHOU40

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

10 Aoû 2020 17:08 #122284 par PierDax
Plus d'infos
U.S.DAX RUGBY LANDES vs US TYROSSE
Cher(e) Abonné(e),

C'est désormais officiel notre 1er match amical se jouera ce Samedi 15 Août à 18h30 au Stade Municipal de Capbreton.
Le club de l'U.S.DAX Rugby Landes a fait tout son possible pour garantir une entrée gratuite pour ses partenaires et abonnés, mais la billetterie est entièrement gérée par le club de Capbreton qui accueille ce match.

Les places seront donc en vente à l'entrée du stade, en raison de la situation sanitaire actuelle le nombre de places au stade sera limité.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

10 Aoû 2020 17:58 #122286 par PierDax
Plus d'infos
... et voilà comment commence la saison de l' USD !!!!

... par un match amical que bon nombre de supporters ne pourront voir par le manque de prise de responsabilités des décideurs Dacquois.

* La Sous-Préfète suggère !

* Le maire a peur que les "holligans et festayres" Dacquois envahissent la ville

* Les Dirigeants de l'USD prennent la suggestion pour une interdiction et ne veulent pas organiser le match à Maurice Boyau malgré une facilité de filtrage et de respect des obligations sanitaires ainsi qu'une capacité d'accueil nettement supérieure au potentiel d'abonnés .

On refile le "bébé" aux organisateurs de Capbreton qui semble t-il ont plus de compétences ou plus de "courage" ( le véritable mot qui convient a été remplacé ). Il faudra que l'on nous explique pourquoi il y aura moins de risque à Capbreton qu'à Dax dans un stade plus exigu et un personnel moins habitué aux contrôles et filtrations qu'un Club de Nationale .

... moralité, à Dax, tout le monde a peur de son ombre si bien que non seulement le match ne sera pas "offert" aux supporters mais en plus bon nombre d'entre nous ne pourront accéder au stade de Capbreton !!!

On ne saura jamais qui est le vrai responsable d'une telle décision mais ... Il faut vraiment être fana de cette équipe et un peu fou quand on est est estampillé Cul Rouge à vie ...

Une HONTE !!!!!!!
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Pascale, francis

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

10 Aoû 2020 18:09 - 10 Aoû 2020 18:50 #122287 par francis
Plus d'infos
Entièrement d'accord avec Pierdax sur toutes les lignes
Une HONTE.
Dernière édition: 10 Aoû 2020 18:50 par francis.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

10 Aoû 2020 18:46 #122288 par marcos
Plus d'infos
Je partage tout à fait le commentaire de PierDax ...

Quels sont les possibilités supplémentaires d'organisation sécuritaires du stade de Capbreton par rapport à Boyau ? Aucune et assurément inférieures ...

Seule la date du 15 août "interdisait" finalement tout rassemblement organisé à Dax (dixit le maire et la sous préfète).

Pourquoi, les dirigeants Dacquois n'ont-ils pas alors modifié le calendrier de leurs trois matchs de préparation pour offrir à leurs supporters ce match à Dax en dehors de ces dates "féria" ?

Cette situation de Capbreton est effectivement bien maladroite et d'ailleurs la communication de son officialisation tout aussi niaise ...
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: francis

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

11 Aoû 2020 17:04 #122290 par francis
Plus d'infos
Dans Sud-Ouest en avant première


US Dax : Elvis Levi, le « King » des talons
Par Julie L’Hostis
Publié le 11/08/2020 à 15h19
Mis à jour à 15h54

Arrivé de Biarritz, le talonneur néo-zélandais découvre l’US Dax et le défi du nouveau championnat de Nationale avec enthousiasme. Son expérience de Pro D2 devrait servir
Il a hérité de ce prénom de sa maman, grande fan d’Elvis Presley. Il a également récupéré cette culture du rugby indissociable du pays dans lequel il a grandi : la Nouvelle-Zélande.

« Je lis encore parfois dans les journaux que je suis australien mais pas du tout, en fait ! Je suis né aux Samoa mais j’en suis parti à l’âge… de 6 mois et j’ai grandi à Auckland », rectifie une bonne fois pour toutes Elvis Levi, dans un français

Béziers puis Biarritz
Le français, il l’a appris par amour, puisque sa femme est de Béziers, là où il a atterri en France pour la première fois, en 2011.
« J’ai tout de suite adoré la culture française ! C’est un peu à l’ancienne et chaque endroit veut garder son identité, je trouve ça super. Et puis la gastronomie… Pas trop le fromage parce que j’ai souvent trop mangé une fois qu’il arrive sur la table, mais je continue de découvrir plein de bonnes choses. J’adore ! », répète celui qui, après trois années en terre biterroise, a signé et joué au Biarritz Olympique pendant six ans, jusqu’à la saison dernière.
C’est en croisant le président de l’US Dax, Benoît August, dans une salle de sport de Biarritz, où Elvis Levi réside toujours, que l’idée de venir jouer pour d’autres rouge et blanc a été évoquée.

Formé en troisième ligne
« Benoît m’a demandé ce que je faisais la saison prochaine et comme je ne savais pas, il m’a demandé si venir à Dax m’intéressait. J’avais dit ''pourquoi pas’'. J’ai ensuite discuté avec Jack Isaac, avec qui j’avais eu de bonnes relations au BO. Quand il m’a dit qu’il avait dit oui et qu’en plus il y avait ce nouveau championnat, j’ai dit ok », résume le joueur de 33 ans, formé en troisième ligne puis devenu talon, mais qui propose d’ores et déjà ses services à son ancien poste. Le jour où il y aura des blessés, « ça sera avec plaisir », glisse-t-il.
On sent, dans sa façon d’évoquer son sport, toute la passion qui l’anime et son goût pour le combat. « Par exemple, en Nouvelle-Zélande, la mêlée sert juste à lancer le jeu. Ici c’est une vraie guerre », précise-t-il en confiant qu’il est calme en dehors mais agressif sur le terrain. Parfois trop. D’où sa réputation de joueur qui prend beaucoup de cartons.
« Une prépa très dure »
Avant de pouvoir plaquer, porter le ballon et gratter – ses tâches favorites – Elvis Levi et ses coéquipiers sont entre les mains de Pierre Lassus, le nouveau préparateur physique.
« C’est très dur, une des prépas les plus dures que j’ai connue mais c’est très bien », s’exclame celui que l’on prend parfois pour un trois-quart centre, vu son gabarit sec, tonique et tout en puissance.
Une préparation et une expérience des gros matchs qui ne seront pas de trop pour le groupe dacquois, « un bon mix de jeunes et d’anciens comme moi », comme il le décrit, au moment d’aborder Narbonne, Carcassonne, Massy, Bourg-en-Bresse et d’autres.
« Je pense qu’il n’y aura pas beaucoup de différences entre cette Nationale et la Pro D2 et pas beaucoup d’écart non plus, entre les équipes de Nationale. Il faudra jouer chaque match comme une finale car à la fin, chaque point comptera. J’ai hâte ! » Ils n’ont plus qu’à suivre le King.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

13 Aoû 2020 17:04 #122307 par Fly
  • Fly
  • Portrait de Fly
  • Hors Ligne
  • Membre platinium
  • Membre platinium
  • Rouge et Blanc Forever
Plus d'infos
Pour info, le match de samedi sera diffusé en direct sur TV Landes.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Roland974, claudius, francis

Un petit tour en Nationale et ça repart !

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

14 Aoû 2020 07:33 #122313 par DALTON
  • DALTON
  • Portrait de DALTON
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Administrateur
  • Rendez nous la préfecture !!!
Plus d'infos
Sudouest du 14 aout
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

15 Aoû 2020 11:35 #122318 par francis
Plus d'infos
Jack Isaac : « À eux de décider
comment jouer ce derby »

DAX - TYROSSE Le nouveau manager général de l’USD
attend de voir la manière dont ses joueurs vont aborder ce
match contre un adversaire qui les avait surpris en novembre

Julie L’Hostis
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
De prime abord, Jack Isaac n’est
pas le genre de personne face
à qui on se dit qu’une tape
sur l’épaule serait la bienvenue pour
lancer la conversation. « J’ai ce côté
un peu rustre, froid. Mais avec l’expérience,
je me suis ouvert et j’ai développé
le côté humain qui est fondamental
dans notre sport », pose le
manager de l’US Dax dans un français
à l’accent australien, son pays
d’origine. Son regard bleu persan
mais rieur permet finalement
d’évoquer avec bonne humeur et
sincérité le bilan de sa première
préparation et le match de ce soir.
« Sud Ouest » Quel est votre ressenti
après cinq semaines de préparation
physique et une semaine de
repos ?
Jack Isaac Très honnêtement, les
joueurs sont sortis d’un premier
bloc extrêmement dur. Pierre (Lassus,
le préparateur physique
NDLR) avait vraiment monté un
programme exigeant qui, je
pense, a fait découvrir à certains
des limites qu’ils n’avaient jamais
autant repoussées avant.
Le niveau de difficulté m’a
même un peu surpris, mais c’est
important, parce que si on ne
s’impose pas ce degré d’exigence,
une autre équipe le fera à notre
place. L’idée est de n’avoir aucun
regret sur chaque étape de la saison
et ça commence par la « prépa
». Après, chacun sait que la vérité
est sur le terrain.
Comment trouvez-vous ce groupe ?
C’est un groupe très à l’écoute qui
a soif d’apprendre et d’avancer.
C’est donc très agréable de travailler
avec eux. Est-ce que cette demande
d’apprendre est une
force ? Peut-être au début, mais il
faudra aussi qu’à un moment ils
soient capables d’être sûrs de ce
qu’ils font et de ce qu’ils savent
faire. Ce premier match nous permettra
peut-être de le savoir.
Il permettra surtout de nous
jauger en sachant que nous sommes
encore en phase de découverte
et que tout n’est évidemment
pas parfait. De toute façon,
la recette de la réussite n’est jamais
figée, il faut s’adapter à chaque
groupe et on sent que celui-ci
a besoin de bien vivre pour avancer.
Pour ça, je leur laisse aussi la parole
pour avoir leur ressenti et le
jour où vous sentez que le moteur
de l’ambition est alimenté par les
joueurs eux-mêmes, c’est que c’est
parti !
Comment comptez-vous aborder
cette première rencontre amicale ?
Il ne faudra déjà pas s’attendre à un
match complet et parfait car il y aura
du turnover et nous avons quelques
blessés. Ensuite, il y aura plusieurs
petits objectifs à atteindre
sur des points précis. La satisfaction
viendra s’ils sont validés et ça
nous permettra de continuer de
poser des bases solides pour bien
lancer la saison de championnat.
Le travail de vitesse dans le placement
et l’exécution des tâches en
fera notamment partie car dans le
rugby tout est lié : du lancer en
touche à la prise de balle en passant
par sa transmission, si l’une
de ces actions n’est pas bien exécutée
et dans le bon timing, c’est
l’ensemble de la chaîne qui est ralentie
et qui laisse le temps à l’adversaire
de monter sur vous.
Et concernant l’adversaire ?
(Il sourit). Moi Tyrosse je m’en
fous ! Par contre je leur ai dit
qu’avec leur vécu du dernier
match (défaite 31-12 à Tyrosse en
novembre, NDLR), c’était à eux
de décider comment ils allaient
jouer celui-là, avec quelle intensité,
quel engagement et quelle
envie.
Sans le répéter quinze fois dans
la semaine, je pense que c’est important
que cette rencontre représente
quelque chose pour eux et
si jamais les ingrédients de base
n’y sont pas, il faudra se poser les
bonnes questions.
Comment imaginez-vous le début
de championnat ?
(Il sourit de nouveau). Je ne sais
pas ! C’est avant tout un challenge
excitant et on voit bien
que chaque équipe s’arme et se
prépare. Ça sera relevé mais j’essaye
de me renseigner le moins
possible sur les autres et de bien
rester focaliser sur nous. On en
reparlera après quelques
matchs !

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

17 Aoû 2020 22:32 #122339 par ALLEZDAX
Plus d'infos
Retrouvez notre interview de Benoît August ici :
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: claudius

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

17 Aoû 2020 22:54 #122340 par bruno
Plus d'infos
Top ça !!!!!!

La chute n'est pas un échec,L'échec c'est de rester là où l'on est tombé (Socrate)

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

18 Aoû 2020 09:32 - 18 Aoû 2020 09:34 #122342 par kekito
  • kekito
  • Portrait de kekito
  • Hors Ligne
  • Membre platinium
  • Membre platinium
  • ROUGE & BLANC !!! WHAT ELSE ?
Plus d'infos
BRAVO les admins !

et MERCI au Président August.
Dernière édition: 18 Aoû 2020 09:34 par kekito.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

18 Aoû 2020 14:09 #122346 par francis
Plus d'infos

BRAVO les admins !

et MERCI au Président August.



:) :P

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

13 Déc 2020 11:24 #122873 par francis
Plus d'infos
US Dax : « Il faut redonner du plaisir aux joueurs »
Par Maxime Klein
Publié le 13/12/2020 à 9h10
Par Maxime Klein
Publié le 13/12/2020 à 9h10
Les rouge et blanc ont repris l’entraînement depuis deux semaines et le préparateur physique Pierre Lassus a dû adapter son programme, après ce nouveau confinement, pour mieux concerner les joueurs, fortement en manque de ballon
Privés d’entraînement collectif durant plus d’un mois, les joueurs de l’US Dax ont retrouvé le stade Colette-Besson mardi 1er décembre. Après une telle coupure – même s’il y avait un programme d’entretien physique à effectuer -, il faut forcément repasser par la case préparation physique. Comme en juin, les regards sont donc tournés vers Pierre Lassus, le responsable de ce secteur à l’USD. L’ancien de l’Aviron Bayonnais rugby ou du PSG féminin football évoque cette période si particulière et cette nouvelle préparation physique, qu’il a dû adapter par rapport à la période estivale, les joueurs ayant notamment davantage besoin de travailler avec le sourire et avec le ballon.
« Sud Ouest ». Comment avez-vous vécu ce nouveau confinement ?

Pierre Lassus. Au départ, il a fallu encaisser cette annonce. Le premier sentiment, c’était beaucoup de frustration car les gars ont travaillé vraiment dur cet été et on avait essayé de mettre des choses en place. On commençait à récolter quelques fruits et on nous a un peu coupé l’herbe sous le pied. Ensuite, la santé prend le dessus et on se rend compte que c’est capital. On s’adapte et on se remet au travail, de façon à ne pas repartir de zéro à la reprise. Ce confinement s’est mieux passé car on a pu continuer à travailler.

À l’annonce du confinement, il a fallu rapidement préparer un programme d’entraînement individuel…
En quelques jours, il faut réfléchir sur la direction qu’on prend et sur les axes de travail qu’on décide de faire. La différence sur ce confinement, c’est qu’on savait que ça n’allait normalement durer qu’un mois et on partait moins à l’aveugle qu’en mars. Cela a facilité le travail à mettre en place.
« On arrive dans les mois où le temps n’est pas évident, avec beaucoup de pluie, et si les ateliers ne sont pas intéressants, ça 
Quels étaient les objectifs de ce programme ?
Essayer de limiter les pertes et de se maintenir en forme un minimum. Les mecs ont joué le jeu, ont bien travaillé. On fait des exercices à poids de corps, des travaux de course, en utilisant les endroits à proximité : des côtes, des escaliers, des tribunes. Les salles de sports étaient fermées mais ils avaient pris du matériel au club pour la musculation. Un programme leur était envoyé tous les deux jours.

On se tenait au courant par téléphone mais il y a surtout une relation de confiance à avoir. Les joueurs savent qu’on a beaucoup travaillé cet été et ils n’avaient pas envie de perdre les bénéfices acquis. Et puis, il y a un petit sentiment de concurrence pour ne pas être en retard à la reprise. Les joueurs savent que si les copains à côté ont bien travaillé et qu’eux, ils se retrouvent à la rue, vis-à-vis du groupe, cela devient difficile. Forcément, il y a des pertes, le tout étant de limiter les effets néfastes de cette période. On voit tout de suite qui a bien respecté le programme ou non.
Lors la reprise de l’entraînement, les joueurs ont-ils grimacé en voyant le préparateur physique prendre de nouveau en main les séances ?

(Rires) Ils devaient se poser la question de savoir quel axe j’allais prendre pour cette préparation-là. Cet été, je voulais un peu marquer mon territoire, pour que les joueurs comprennent que si on veut être présent dans ce championnat, il faut être physiquement prêt. J’avais des attentes très élevées à ce niveau-là. J’avais été agréablement surpris car c’est un groupe très généreux, c’est un régal pour moi. Ayant un effectif réceptif et attentif, c’était plus facile pour moi de partir sur des choses intégrées et moins contraignantes.
Dans quelle forme avez-vous retrouvé les joueurs ?
J’ai des garçons prêts à travailler. Le mois de décembre suffira largement pour faire aussi bien que les huit semaines de préparation cet été, voire mieux. L’équipe est à 80 % de ses moyens et on espère gagner 10 % avec cette préparation, puis 10 % en retrouvant la compétition. On se permet d’aller chercher des zones qu’on n’a pas pu travailler avec certains, ou de se concentrer sur des détails. Mais il faut jongler entre le travail et les risques musculo-tendineux, car les mecs se sont entraînés moins régulièrement que d’habitude.
Comment avez-vous conçu ce nouveau programme de préparation ?

On savait que décembre serait consacré à l’entraînement et on attendait de connaître la nouvelle formule du championnat. Après, ce n’est pas le plus compliqué à préparer pour moi, c’est mon travail (rires). Je leur ai dit de prendre ça comme une chance – je le pense vraiment -, d’avoir un mois de préparation au sein d’une saison. Tous les ans, on entend que le rythme est effréné, qu’on n’a pas de temps de repos, qu’on ne peut pas améliorer certains défauts ou travailler sur les acquis. Là, on a un mois pour le faire. Il faut vraiment se dire qu’on pourra être encore mieux que d’habitude physiquement à cette période de l’année. Que chacun règle ses petits bobos pour que tout le monde soit en pleine forme pour cette phase retour, qui sera un vrai marathon. Tout va se jouer à la reprise et il sera capital de bien entamer cette phase retour.

La préparation physique n’est pas la partie préférée des joueurs de rugby. Comment en faire une deuxième dans la saison, en les gardant motivés ?
Ma principale adaptation a été de savoir comment travailler dur pour les joueurs en prenant du plaisir. Le sentiment qui prédominait chez eux, c’est cette envie de reprendre, de toucher le ballon. J’essaye déjà de le faire en temps normal – d’intégrer le ballon dans les exercices – mais là, je sais que c’est un des axes importants, car on les a privés de leur « jouet » durant longtemps. Il faut essayer de leur donner le plus possible pour qu’ils retrouvent de l’enthousiasme et du plaisir. Moralement, il faut que ça suive, car c’est dur d’être privé de sa passion et de son sport. Et aussi de repartir directement sur une préparation physique, qu’ils ont déjà effectuée pendant déjà deux mois. Le travail physique pour certains, c’est un peu à contrecœur et je dois mettre un peu d’eau dans mon vin pour que le plaisir soit là. S’il y en a de leur côté, je peux leur faire passer beaucoup plus de charges de travail. Avec quelques sourires, c’est toujours plus facile. Je garde cette notion en tête, que je n’avais pas forcément cet été.
« Les faire retoucher le ballon tout en travaillant le physique, c’est capital. Il faut que ça suive moralement car c’est dur d’être privé de sa passion »
En effectuant quels exercices ?
Il y a beaucoup de circuits intégrés, d’ateliers à haute intensité mais avec ballon. On essaye d’imaginer comment aller vite au sol, se relever, faire une passe rapide, gérer le bon timing ou avoir des vitesses de course élevée, avec le ballon. On fait du travail à haute vitesse avec des exercices qui ressemblent à des actions de match.
Concevoir plusieurs préparations physiques dans la même saison vous oblige-t-il à vous renouveler ?

Il faut rester en éveil, c’est important, et il y a une adaptation car ils ont déjà fait une préparation. Il faut être encore plus imaginatif pour ne pas refaire les mêmes exercices et maintenir cette notion de plaisir. On arrive en plus dans les mois où le temps n’est pas évident – cela fait plusieurs jours qu’on prend la pluie – et si les ateliers ne sont pas très intéressants, ça va être difficile pour eux. Il faut sans cesse les intéresser, tout en respectant cet enchaînement de tâches à faire pour le développement physique des rugbymen.
Un match amical
Pour se jauger avant la reprise du championnat le week-end des 9 et 10 janvier face à Bourgoin (lire ci-contre), l’USD disputera un match amical, à huis clos, samedi 19 décembre, au stade Maurice-Boyau, face à Tarbes, à 15 heures.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: claudius, Pascale

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

24 Déc 2020 17:03 #122921 par BILOUD
Plus d'infos
Interview Benoit August sur le site "Branchezrugby.fr"

Benoit August – US Dax : « nous avons structuré le club autour des jeunes et en restant fidèle à l’image historique.


Benoit, comment êtes-vous devenu président de l’US Dax ?

Il y a 3 ans, l’US Dax a été relégué de Pro D2. Cela a été un véritable traumatisme et il a fallu trouver quelqu’un qui voulait reprendre le club. Les dirigeants d’alors se sont tournés vers Gilbert Ponteins. Dès sa prise de poste, ce dernier m’a appelé pour gérer le sportif. J’ai accepté de l’accompagner pour structurer un staff et une équipe première. Nous avons également travaillé sur l’école de rugby et toutes les équipes de jeunes.

Pendant un an, nous avons beaucoup œuvré, notamment en reconstruisant totalement le budget (nous passions quand de 6M€ en Pro D2 à 2M€). Si nous avons perdu pas mal de jeunes, la saison s’est finalement très bien passée. Au moment de faire le bilan de ce premier exercice, Philippe Jacquemin et Gilbert Ponteins ont voulu donner un coup de jeune au club, notamment en me proposant la présidence, que j’ai naturellement acceptée. Mon père a été président de ce club et j’ai été formé ici.

Cette année, Dax participe à la Nationale, nouvelle compétition professionnelle s’intégrant entre la Pro D2 et la Fédérale 1. Quelle est votre vision sur ce nouveau championnat ?

La Nationale a vu le jour très rapidement, peut-être trop rapidement. Cette division devait voir le jour mais je trouve que ça va un peu vite. A date, nous n’avons pas beaucoup de couverture médiatique, et nous n’avons pas négocié (encore) de droits TV. Evidemment, la crise sanitaire n’a pas aidé au bon lancement de cette compétition… Et il y a eu beaucoup d’évolutions, d’ajustements. Nous avons du nous adapter. Par exemple, nous avions construit un budget de déplacement sur la base d’une poule régionale. Cette formule initiale a été revue et cela joue forcément sur le budget prévisionnel de la saison.

Et au niveau sportif ?

Avant son lancement, nous nous posions la question du niveau de la Nationale. Après quelques matchs, nous nous rendons compte qu’il n’y a pas d’équipe vraiment au dessus du niveau, contrairement aux années précédentes en Fédérale 1 (Valence-Romans, Massy sont des exemples de nette domination de cette compétition).

Comment avez-vous structuré votre effectif ? Vos joueurs sont-ils 100% dédiés au rugby professionnel ?

Nous avons 25 contrats fédéraux dans l’effectif. Nous avons souhaité recruter des joueurs français et jeunes. C’était notre objectif. Mais face à l’urgence, nous avons du recruter des joueurs qui étaient disponibles, donc forcément quelques étrangers (Elvis Levi, Makatuki Polutele, Esava Delai…) La particularité c’est que nous avons aussi plusieurs joueurs qui travaillent à côté : un pompier, des étudiants, des policiers… Pour les étudiants, nous avons des emplois du temps aménagés avec les écoles, les universités.

Nous avons aussi monté une cellule de reconversion et d’accompagnement à l’emploi. Pour des clubs comme nous, c’est très important. D’ailleurs, si nous étions amenés à remonter en Pro D2, nous continuerions à avancer sur ce double-projet. Pour attirer des joueurs, c’est très important de leur proposer de les accompagner vers l’emploi.

La vision sur la Pro D2 et la Fédérale 1 a aussi beaucoup changé récemment. Ces compétitions sont devenus une véritable réservoir de formation pour le Top 14. La Nationale s’inscrit désormais également là-dedans. Je suis donc convaincu que nous pouvons durablement monter un effectif très performant.

Quelle est votre philosophie de jeu ?

Sur le choix des entraineurs et des joueurs, nous avons vraiment pour objectif de faire jouer les jeunes. Sinon, nous souhaitons mettre en place un jeu de mouvement, d’adaptation, en restant fidèle à l’image historique du club. Au-delà de l’aspect purement sportif, l’enjeu est d’être attractif pour les partenaires et les jeunes.

Comment analysez-vous le début de saison de l’US Dax ? (3 victoires, 1 défaite – 5ème actuellement) ?


Le bilan après 4 journées est plutôt positif, avec notamment une première victoire à l’extérieur (à Blagnac). A Albi (défaite 21-6, début octobre), nous prenons un carton rouge mais nous restons bien dans le match. A ce stade, nous nous posons vraiment la question de notre capacité à tenir le rythme sur la longueur. Contrairement à la Fédérale 1, il n’y a aucun match facile. Nous ne pourrons pas nous relâcher sur la saison. Je pense que le classement va se jouer en fin de saison sur la profondeur des effectifs.

Quelles sont les ambitions sportives de l’US Dax, à court et moyen terme ?

Il y a 2 ans, l’ambition était de rester en Fédérale 1. Depuis 2 ans, l’axe de travail est vraiment de structurer le club, de labelliser l’école de rugby. Maintenant, nous avons quasiment des juniors et des cadets en trop. Au niveau de l’équipe première, nous visons les phases finales, voire pourquoi pas jouer la montée.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

26 Déc 2020 15:18 #122922 par marcos
Plus d'infos
Cet interview du Président Benoît August décrit bien sa parfaite installation dans l'action de Président : structurer le club, fixer des objectifs économiques et sportifs et communiquer.

Pourtant, je souhaiterais tellement avoir plus d'explications complémentaires sur les méthodes choisies pour et où mieux structurer le club, mais aussi pour intéresser sur la mixité "jouer et travailler en entreprise", pour réintégrer l'équipe Espoirs dans le championnat élite (où joue avec succès le Stade Montois), etc.

Voilà des questions à poser dans un prochain interview !

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

13 Jan 2021 14:53 - 13 Jan 2021 14:54 #123002 par bruno
Plus d'infos

La chute n'est pas un échec,L'échec c'est de rester là où l'on est tombé (Socrate)
Dernière édition: 13 Jan 2021 14:54 par bruno.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

18 Jan 2021 15:50 #123049 par marcos
Plus d'infos
Le rappel précédent de Bruno m'a fait relire les déclarations du manager général J. Issac et celles du président B. August.

Faites-le donc et vous comprendrez mieux pourquoi certains d'entre nous réagissent après cette contre performance de 50 points encaissés à Narbonne.

Bien évidemment, nous restons supporters et attendons, de la part du staf. et groupe de joueurs, un rétablissement victorieux dans les prochains matchs, pour remettre en cohérence ces déclarations des dirigeants avec ce que l'on pourra constater sur le terrain.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

En direct du twitter officiel

Allezdax.com © 2022

Search