Matchs de l'U.S.Dax

Championnat 2018/2019 - Quart de finale Aller 27 Avr 2019 - 19 h 00

9 - 13

US Dax

Rouen Normandie Rugby

US Dax
US Dax

contre

Rouen Normandie Rugby
Rouen Normandie Rugby

9

SCORE

13

0

essais

1

0

transformations

1

3

penalites

2

0

carton jaune

1

D'une logique implacable

Par Fly

Grâce à une phase qualificative parfaitement réussie (17 victoires pour 5 défaites, dont 2 contre la seule équipe de Rouen), l’USDax s’était donné le droit de jouer les ¼ de finale du Trophée Jean Prat, objectif affiché par les dirigeants et le staff en début de saison. Hasard des confrontations, les Rouge & Blanc devaient à nouveau combattre face à l’ogre rouennais, grand favori pour la montée en ProD2. La tâche s’annonçait donc très ardue.

L’entame du match fut particulièrement rude : des défenses acharnées, des phases de conquête âprement disputées, des zones de ruck intenses… Le jeu se cantonnait sur 40 mètres de large, aucune équipe ne parvenant à entrer dans les 22 mètres adverses. A la 20ème, Berchesi déflorait le tableau d’affichage et récompensait ainsi ses coéquipiers de leurs initiatives en convertissant une pénalité. Les dacquois avaient déjà gâché deux touches (le point noir de la soirée !) et les impacts des gars de Rouen commençaient à faire leur œuvre. A la demi-heure de jeu, deux placages manqués au centre du terrain permettaient aux Normands de finir dans l’en-but sans pouvoir scorer. Quelques instants plus tard, Kuparadze quittait ses partenaires (épaule en vrac). Dans la foulée, la mêlée dacquoise était fautive à 5m de sa ligne, la pénalité rapidement jouée à la main, et une passe plus tard, l’ouvreur visiteur franchissait la ligne (3 à 7). Les dacquois ne baissaient pas les bras, et après plusieurs assauts de Soqeta, Helmbacher et Faitotoa (les trois avants les plus en vue hier soir), ils parvenaient à mettre les joueurs rouennais à la faute. Nouvelle pénalité réussie par Berchesi. La pause était atteinte sur le score très serré de 6 à 7.

 

La seconde mi-temps débutait avec une opportunité dacquoise de prendre les devants. Mais le buteur local échouait des 40 m. Les landais continuaient à produire du jeu mais se cassaient les dents sur la défense rouennaise hyper organisée. Les corps commençaient à souffrir. La valse des remplacements commençait. Le jeune Cramont notamment entrait à la place d’un Delblancu très remuant. Berchesi devait à son tour quitter ses coéquipiers (touché aux côtes ?). Curutchet le remplaçait et convertissait avec brio une pénalité dès son entrée en jeu (9 à 7 pour les dacquois à la 56ème). A partir de l’heure de jeu, les forces en présence s’inversaient quelque peu. Les dacquois continuaient à tenir le ballon, Hollet, Gatelier et Delaï se démenaient, mais ils n’avançaient plus et étaient systématiquement refoulés. A l’inverse, la puissance des visiteurs faisait son œuvre. Il fallait trois dacquois pour arrêter l’assaut d’un rouennais. Petit à petit, l’usure aidant, les normands se faisaient plus pressants et cantonnaient les joueurs de la cité thermale dans leur camp. Ils obtenaient cinq pénalités successives, en convertissaient deux, et empochaient le match sur le score final de 13 à 9. Les dacquois n’avaient pas à rougir. Ils étaient battus logiquement par une équipe mieux armée, programmée pour l’étage supérieur… Implacable !

 

L’ensemble de l’équipe est à féliciter. Je tiens plus particulièrement à citer Faitotoa, Delblancu, Helmbacher, Soqeta et August qui ont fait mieux que rivaliser avec leurs opposants. Derrière, sans espace entre les lignes, ce fût plus compliqué. Le centre du terrain rouennais était quasiment infranchissable, et malgré leur bonne volonté, Hollet et Argel n’ont jamais réussi à faire la différence. Le triangle arrière s’est démené lui-aussi, mais sans succès.

En mourant à seulement 4 points de leurs visiteurs du soir, les dacquois entretiennent néanmoins le fol espoir de faire mentir les pronostics. Une touche plus efficace, un peu de folie dans le jeu, quelques évènements en leur faveur, et les joueurs peuvent encore emporter la mise. Le challenge est immense, mais tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir. Allez Dax !

L'exploit au bout ?

Par Marcos

Il y aura donc deux autres confrontations contre Rouen le grand favori pour la montée en ProD2 !

Et, samedi soir, 19h à Boyau, nos « petits » rouge et blanc joueront le premier de ces deux matchs de phases finales pour la remontée en ProD2 ! Un événement pour le club qui n’a plus connu de tels matchs à élimination directe depuis 10 ans …

Ce droit d’entrée pour ces phases finales est d’autant plus vivifiant qu’il n’a pas été facile à conquérir : 22 matchs de poule, 17 victoires pour 5 défaites, 80 essais marqués (39 encaissés), 8 bonus offensifs (1 défensif) et un suspens jusqu’au dernier match joué à l’extérieur pour garder notre deuxième place qualificative !

Bravo pour cette première et longue étape de construction d’un groupe performant de jeunes joueurs !

 

Maintenant, Ce sont les cadors de Rouen qu’il faut éliminer, alors qu’ils n’ont perdu qu’un match sur la saison (dimanche dernier à Trélissac … où nous avions gagnés), marqué 108 essais (26 encaissés), 13 bonus offensifs (1 défensif) et gagné deux fois contre nous (8/23 à Dax et 33/9 à Rouen) …

Les statistiques ne sont donc pas favorables pour notre sort, mais on peut y trouver deux matchs où l’ogre Rouennais a été sérieusement mis en difficultés : Ce sont ceux contre Cognac où leurs victoires ont été les plus contestées (24/26 à Cognac et 14/13 à Rouen le 3 mars 2019) …

Les entraîneurs Dacquois peuvent certainement trouver des pistes stratégiques dans ces deux matchs compliqués contre Cognac, puis dans les deux défaites Dacquoises en poule.

Même si Rouen s’est programmé, depuis deux ans, pour monter en ProD2, ils ont pourtant connu déjà un échec et pourquoi ne pas imaginer que ce souvenir peut les rendre fébriles et incertains ?

Nos joueurs devront absolument entretenir ce doute dans le jeu de Rouen, toujours combattre solidairement, rester disciplinés et élargir équitablement le jeu au pied et en passes courtes, en accélérant toujours (les gros gabarits adverses seront plus friables).

Les phases finales réservent toujours un lot de surprises chez les favoris, aussi Dax doit s’approprier l’évènement et booster la reconstruction du club !

 

ALLEZ DAX !!

0 MIN

debut premiere mi-temps

debut premiere mi-temps

18 MIN

penalite Felipe BERCHESI (US Dax)

penalite

30 MIN

essai Equipe Adverse (Rouen Normandie Rugby)

essai

31 MIN

transformation Equipe Adverse (Rouen Normandie Rugby)

transformation

37 MIN

penalite Felipe BERCHESI (US Dax)

penalite

39 MIN

carton jaune Equipe Adverse (Rouen Normandie Rugby)

carton jaune

40 MIN

fin premiere mi-temps

fin premiere mi-temps

40 MIN

debut deuxieme mi-temps

debut deuxieme mi-temps

53 MIN

penalite Thomas CURUTCHET (US Dax)

penalite

74 MIN

penalite Equipe Adverse (Rouen Normandie Rugby)

penalite

79 MIN

penalite Equipe Adverse (Rouen Normandie Rugby)

penalite

80 MIN

fin deuxieme mi-temps

fin deuxieme mi-temps
US Dax

US Dax

Rouen Normandie Rugby

Rouen Normandie Rugby

Asa FAITOTOA

Théo DELBLANCU

Elizbar KUPARADZE

Etienne LOIRET

Jérémy HELMBACHER

Bastien BERENGUEL

Olivier AUGUST

Nemia SOQETA

Simon GARROUTEIGT

Felipe BERCHESI

Julien DECHAVANNE

Florian ARGEL

Vincent HOLLET

Esava DELAI

Théo GATELIER

REMPLACANTS

Régis RAMEAU

Guillaume CRAMONT

Iges LAPE

Brian TUILAGI

Brice FERRER

Sylvère RETEAU

Thomas CURUTCHET

Alexandre PILATI

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
 
16
17
18
19
20
21
22
23

30 MIN

Iges LAPE (Entrant)

Elizbar KUPARADZE (Sortant)

US Dax

49 MIN

Sylvère RETEAU (Entrant)

Simon GARROUTEIGT (Sortant)

US Dax

49 MIN

Guillaume CRAMONT (Entrant)

Théo DELBLANCU (Sortant)

US Dax

60 MIN

Brice FERRER (Entrant)

Nemia SOQETA (Sortant)

US Dax

66 MIN

Régis RAMEAU (Entrant)

Asa FAITOTOA (Sortant)

US Dax

69 MIN

Brian TUILAGI (Entrant)

Etienne LOIRET (Sortant)

US Dax

77 MIN

Alexandre PILATI (Entrant)

Julien DECHAVANNE (Sortant)

US Dax

En direct du twitter officiel

Allezdax.com © 2020

Search