Matchs de l'U.S.Dax

Championnat 2020/2021 - Journée 19 06 Mar 2021 - 16 h 00

25 - 10

US Dax

SO Chambéry

US Dax
US Dax

contre

SO Chambéry
SO Chambéry

25

SCORE

10

UNE VICTOIRE A MINIMA

Par Fly

Après une victoire convaincante le weekend dernier face à Narbonne, club historique du rugby français, l’USDax Rugby Landes rencontrait ce samedi un adversaire beaucoup moins prestigieux, le Stade Olympique de Chambéry. Les Savoyards, qui occupent la dernière place de la division (conséquence d’un calendrier peu favorable), ont souvent échoué de peu lors de leurs précédentes sorties, récoltant 4 points de bonus défensif. Un adversaire qui pouvait s’avérer difficile à manier.

Les Dacquois mettaient d’entrée de jeu les ingrédients nécessaires pour se rendre la partie facile. De la vitesse, de l’engagement, de la pression sur tous les points de rencontre qui mettaient leurs adversaires du jour en grande difficulté. Sur une mêlée, Reteau s’échappait petit côté, il trouvait Auzqui à l’intérieur qui, avec une feinte de passe, se débarrassait du dernier défenseur et s’écroulait dans l’en-but. Berchesi transformait (7-0). Quelques minutes plus tard, Labeyrie était victime d’un placage haut. Berchesi héritait d’une pénalité et passait une nouvelle fois le ballon entre les perches. Dax dominait de la tête et des épaules. Sur une des rares incursions des visiteurs dans le camp des Rouge & Blanc, Lomidze écopait d’un carton jaune pour un placage à l’épaule. Chambéry réduisait l’écart à la 23ème minute. Les locaux répliquaient dans la foulée. Après un excellent travail de sape des avants, Pisano jouait dans son dos pour Berchesi qui écartait immédiatement pour Gatelier. Ce dernier s’emparait du ballon à 35 mètres de la ligne adverse, il accélérait, s’infiltrait entre 2 défenseurs, en crochetait un 3ème et débordait le dernier pour plonger en terre promise. 15-3 pour les Dacquois à la 25ème minute. Faitotoa, Lomidze et Aletti se démultipliaient aux quatre coins du terrain, mettant l’équipe sur de bons rails. Surtout, la défense prenait aisément la mesure d’un adversaire en manque d’inspiration. Berchesi sanctionnait une dernière faute juste avant la mi-temps (18-3 aux citrons). L’équipe pouvait légitimement viser le bonus offensif.

Hélas, la 2nde mi-temps ne ressemblait en rien à la 1ère. Les joueurs de Chambéry prenaient le contrôle du match, ils réduisaient la voilure et décidaient de mettre l’accent sur le défi physique, les « petits tas » et les « cocottes ». Les Dacquois ne voyaient plus la balle. Ils étaient cantonnés à défendre leur camp et à gérer leur avantage au score. Les visiteurs multipliaient les « pénaltouches », plutôt bien contenues par les Rouge & Blanc. Sous pression, ces derniers récoltaient un carton jaune (August à la 60ème). Au prix d’une défense acharnée, ils parvenaient malgré tout à se dégager. Peu inspirés, les locaux rendaient les ballons aux Savoyards. En infériorité numérique, les joueurs de la Cité Thermale finissaient par craquer et encaissaient un essai transformé (18-10 à la 70ème). Les Dacquois reprenaient alors le contrôle du match. Après quelques séquences intéressantes, mêlant jeu au ras des avants et percussions des ¾, les locaux obtenaient une « pénaltouche », qu’ils convertissaient en essai. 25 à 10, score final. Une victoire à 4 points face à un adversaire qui a vendu chèrement sa peau.

L’équipe a montré une belle organisation défensive, une belle solidarité, notamment en infériorité numérique près des lignes. Les joueurs ont pris le match par le bon bout. Durant une mi-temps, ils ont multiplié les initiatives, ont mis de la vitesse dans leurs mouvements et ont alterné les formes de jeu. Faitotoa, Lomidze, Aletti, Pisano et Gatelier ont été les plus en vue. Malheureusement, la 2nde mi-temps a terni la bonne impression du début de match. Il faudra être plus consistant lors des prochaines joutes qui s’annoncent autrement plus compliquées. A commencer par un déplacement périlleux à Massy. Faisons confiance aux joueurs, et Allez Dax !

Par Bruno

Sans être un évènement rugbystique majeur, la rencontre entre Dax et Chambéry de samedi mettra fin à plus de 50 ans de disette entre les deux équipes.

Habituées à se rencontrer dans les années 60, notamment en demi-finale en 1961, les deux équipes se sont éloignées . C’est donc à travers ce passionnant championnat de Nationale que les retrouvailles vont s’orchestrer.

Présentons tout d’abord un petit peu cette équipe savoyarde. A part les béotiens abreuvés d’épidémiologistes vous ravageant le cerveau avec des propos contradictoires, tout le monde sait que la dernière place des visiteurs n’est qu’un leurre. Un coup d’œil au classement britannique montre simplement qu’avec une victoire samedi, ils seraient virtuellement devant nous.

Ils ont ramené des points de partout, sauf de Nice .Et partout , c’est Bourgoin , Bourg, Massy, Aubenas ou Dijon. Chambéry , ça voyage bien (même si là il y a de la route que les organismes vont devoir digérer), ça ne lâche rien …mais ça ne gagne pas .

Pourquoi donc ? Sans doute parce que Chambéry, après avoir raté l’accession plusieurs fois en proD2 sous la houlette de M. Ringeval, est un peu à un tournant de son histoire récente. Et comme d’autres confrontés à la crise sanitaire à laquelle s’ajoute la concurrence de Hand, le SOC s’est tourné vers les jeunes pour reconstruire son effectif. Et les jeunes, ça peut tout péter, mais aussi manquer d’expérience dans des moments clés d’une rencontre.

C’est donc une équipe meurtrie qui va se présenter dans les Landes, ayant le sentiment d’être victime d’un calendrier à ce jour déséquilibré, comme l’affirme Antoine Nicoud (4 réceptions sur 10 matchs et ayant joué « les meilleurs de la poule »). Pour le coup Antoine , tu te trompes , Narbonne et Albi, tu vas voir , ça vaut largement tes voisins , les magiciens des finances. Et si l’USDAX réitère sa prestation de samedi dernier, pas sur que ce soit la franche rigolade pour tes montagnards.

Car , samedi dernier, l’USDAX a levé les quelques doutes qui l’entouraient. Elle a battu une équipe qui se qualifiera de façon bien plus probante que la victoire contre Bourgoin par exemple. Résistant même 15 minutes à 13 contre 15.

Le changement, entrevu à Tarbes , est le réveil incontestable du 8 de devant en mêlée mais aussi autour des mauls. Si l’USDAX maintient le cap , le SOC aura du mal. Les retours de Bidau et August font de la touche une arme redoutable . L’erreur serait incontestablement de sous-estimer Chambéry, ce qui serait surprenant.

Le jeu aux pieds , indigent ces dernières semaines, a été bien plus abouti , là encore les qualités de la touche offrant d’autres stratégies que ces fameux coup de pied d’occupation.

Avec un mince espoir de qualification, nos joueurs ne peuvent laisser trainer des points à la maison et la victoire n’est pas une option. Cela passe par beaucoup de sérieux et d’abnégation devant. Les ¾ , après leur belle prestation de samedi , pourront alors essayer de faire vivre la balle et nous régaler comme avec ce magnifique deuxième essai contre Narbonne.

 

Enfin , dernière interrogation . Le gel des descentes offrent aux équipes mal classées la certitude de ne pas descendre. Avec son lot d’ inconnues : Cela peut libérer une équipe qui va se découvrir des qualités joueuses que l’enjeu lui interdisait. Ou encore , cela peut amener certains à lâcher dans l’adversité. Surtout à 800 bornes de la maison.

 

Au niveau de l’effectif, Brice Ferrer retrouvera son ancien club. Bidau suspendu, Dias en sélection et Garrouteigt, très bon samedi mais blessé, manqueront à l’appel en plus des blessés de longues dates. Un doute subsiste sur Kelenjeridze qui a stoppé la séance jeudi. Dumain réintégre le groupe après une longue absence.

Par contre retour de Pisano après trois matchs out. Curutchet est aussi apte, ce qui donne quelques billes pour les lignes arrière, Berchesi étant valide lui aussi. Il pourra lui aussi affronter son ancienne équipe !

US Dax

US Dax

SO Chambéry

SO Chambéry

En direct du twitter officiel

Allezdax.com © 2021

Search